Colin presque à la Bordelaise et Tomates complètement provençales (à la diète !)

00:14 Ornithorynque Chafouin 1 Comments

Oui. Ce jour est arrivé. Ce jour où je sature du gras et où j'ai besoin de me nourrir un peu plus correctement. 

Or je suis nulle en recettes diététiques. J'ai plutôt l'habitude de réaliser des recettes dont l'ingrédient principal est le sucre, avec un peu d'huile et de beurre aussi. 

Mais, me sentant grasse comme un lardon ces derniers temps, je me dis que je pourrais faire un petit effort. Le résultat ? 

TADAM.

 Pas tout à fait du colin à la bordelaise (j'ai rajouté des tomates), mais du colin complètement bon et des tomates à la provençales qui me rappellent mon enfance et le seul plat que ma mère ne ratait pas....


Part One - Le colin presque bordelais

Pour deux personnes il vous faudra: 
- 2 filets de colin
-5 à 10 cl de vin blanc sec, selon vos goûts
- le jus d'un demi citron
- 1 tomate
- 2 gousses d'ail
- 2 échalotes
- du persil
- de la chapelure
- un peu d'huile (bah si quand même!)

Il faut commencer par faire revenir les gousses d'ail et les échalotes émincées dans un peu d'huile. Une fois qu'elles sont transparentes, on peut ajouter le vin, et attendre son évaporation. Et on enchaîne avec le jus de citron, puis une fois le tout presque évaporé, la tomates coupées en petits morceaux, le persil et on finit par la chapelure. 

Dans un plat allant au four, il faut ensuite disposer les filets de colin, et par dessus le mélange préparé  la poêle et direction le four, à 200° pour environ 20min. 

Part two - les tomates complètement provençales

- 2 tomates
- un peu d'huile
- du persil
- de la chapelure
- 1 gousse d'ail
(t'as vu ça tombe bien, c'est les même ingrédients ... Pas de liste de courses de 3 mètres!)

Il suffit pour cette recette de couper les tomates en deux, de les disposer dans un plat allant au four et de saupoudrer dessus l'ail hâché, le persil et la chapelure. Un trait d'huile d'olive et pouf au four, à 180° et pour une quarantaine de minutes. 

Facile de faire régime non ? 

Merci merci

1 commentaire: