Home made Kinder Country et autres inepties (tuto le chocolat pour les nuls inside)

10:10 Ornithorynque Chafouin 10 Comments

Parce que c'est bientôt Pâques, j'ai décidé de partir au front, et de mener la guerre du chocolat avant vous. 
Je m'étais jamais posé de question sur le travail du chocolat avant ça vu que pour moi c'était avant tout un ingrédient, pas une recette en elle-même. Autant vous dire que je partais de loin. 


 Donc quand j'ai trouvé la recette du kinder country sur les foodies, je suis partie tête baissée. Utopiste que je suis.

J'ai fait les gros yeux devant la recette: faire chauffer le chocolat à 50°, le descendre à 28° puis le remonter à 30°. 
Ayant un thermomètre à dispo, j'ai respecté. Oui oui. ça a donné ça: 



Bah oui. C'est moche hein ? Pourquoi ? Ben parce que j'ai suivi la recette à la lettre sauf que la lettre, elle a oublié de dire que le chocolat au lait ne peut pas se fondre directement à la casserole. Ou même au bain-marie. C'est con non ? Donc Monsieur le rédacteur de la recette, tu t'es cassé le cul à me préciser que le chocolat devait être à 28° mais PAS comment on le fait fondre ? 

Agacement. Je reprends mes esprits. Je recommence à zéro. Et je me dis, tant qu'à faire, je vais vous faire un petit tuto pour apprendre à faire des chocolats sans investir dans du matos de précision et sans passer 2h à regarder sa casserole. T'es okay ? T'es bath ? T'es in !

Pour les kinder country, il te faudra: 

- 200g de chocolat au lait
- 100g de chocolat blanc
- 1 bonne poignée de Rice Krispies
- Un moule, de préférence mieux que le mien, qui est celui-ci

Donc le noeud de la guerre, tu l'as compris, c'est comment on fait fondre ce fucking chocolat au lait. Pas à la casserole non non non. Pas au bain-marie non non. Un bain-marie pas vraiment bain-marie en fait. 

En effet, le saladier dans lequel se trouve le chocolat ne doit pas être au contact de l'eau. Seule la vapeur doit faire fondre le chocolat. ça a l'air relou comme ça, mais en fait non. 

Et là tu me dis: mais moi j'ai pas de thermomètre. Est ce que je peux faire du chocolat quand même ? Je te dis oui. 

Le tempérage du chocolat (oui c'est le mot cool pour dire qu'il faut faire des différencse de température) ça sert avant tout à avoir un chocolat joli et brillant. Et un peu à ne pas altérer sa texture. 

Mouais. Honnêtement, avec le chocolat noir, je comprends: les traces blanches, c'est vilain. Avec le chocolat au lait, on peut tout à fait se passer de thermomètre avec ma technique de feignasse. 

Je reprends donc la recette. Une casserole, de l'eau, un saladier, 100g sur les 200g de chocolat au lait. 

Quand le chocolat commence à bien fondre et qu'il ne reste plus que quelques bouts de carrés non fondus, on retire du feu, on met le saladier dans un plus grand saladier avec de l'eau froide et on continue à mélanger jusqu'à ce que tout soit fondu. Là on repasse rapidement (le temps de touiller un peu) au dessus de la casserole chaude. Et c'est bien suffisant. 

Le chocolat au lait de mes kinder est plutôt brillant, ni l'aspect ni la texture n'a été altérée. Donc franchement ? Pourquoi se prendre la tête ? 

Maintenant que tu as du beau chocolat au lait fondu, tu peux l'étaler au fond du moule, et le mettre au frigo pour qu'il durcisse (30-45min je dirais). 

Ensuite, on passe au chocolat blanc. Pareil dans la recette initiale, tempérage, indication de degré absurdes, chiant chiant chiant. Je me suis pas pris la tête, bim dans la casserole, feu très bas: et ben ça fond très bien. On s'en fout que le chocolat ne soit pas brillant, c'est la couche du milieu bordel!

Bref. Je m'emporte. Ce chocolat blanc, il suffit de l'étaler sur la 1ère couche de chocolat au lait, et de parsemer de rice Krispies. 

On retourne au frigo, un petit quart d'heure pour que ça prenne. 

Et là on recommence le même cirque que précédemment avec les 100g de chocolat au lait restant et on l'étale en 3ème couche sur les Kinder. 

Et rebelotte le frigo. Mais cette fois pour 2h.

Le résultat ? BIEN meilleur que le premier ça c'est sûr. J'ai trouvé ça bon, j'en referais. En revanche, j’appellerais pas ça des Kinder country, je n'ai pas vraiment retrouvé le goût. Mais du chocolat au riz soufflé je dis oui oui oui !

Merci Merci

10 commentaires:

  1. Mais ce sont des Smacks qu'il y a dans les Kinder Country !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non je pense pas ! Beaucoup trop sucré les smacks ! A vrai dire je pense que c'est un mélange de céréales qu'on retrouvera pas comme ça. Mais avec les krispies c'est bon !

      Supprimer
    2. J'étais très calée en dégustation de Kinder Country étant petite, je suis quasi-certaine que c'est le blé soufflé qui fait toute leur saveur... Je vais devoir en acheter pour être sûre ! :) (parce que de toutes façons je suis bien trop flemmarde pour les faire moi-même)

      Supprimer
    3. Je t'accorde le blé soufflé...En revanche, les smacks avec le caramel jsuis pas convaincue :/

      Supprimer
  2. Le plus simple, c'est encore d'en acheter :3

    RépondreSupprimer
  3. Cette recette a l'air bien sympa, à tester pour Paques !

    RépondreSupprimer
  4. Morte de rires!!! j'adore ta façon de dire les choses, c'est comme on pense!!! cependant je les trouve trop classe tes Kinder country! bravo, beau travail! bisous

    RépondreSupprimer
  5. La recette est très tentante et en plus j'ai des rice krispies à la maison alors ce week-end je me lance dans le tempérage du chocolat... mais tu ne seras pas à la une d'HC avec ta photo (mais beau vernis à ongle bravo) ;)lol!
    Continues j'aime ton style chafouin et tes explications !

    RépondreSupprimer
  6. Donc, comme tu le sais, je me suis lancé dans des chocos maison avec ta méthode de tempérage ! J'ai fait bien plus simple :) Mais ta photo… pas floue, pas sur exposée ou l'inverse… progrès !! Avoue, c'est quand même agréable de faire une photo qui donne envie autant que ta recette (là c'est top top).

    RépondreSupprimer