US Apple Pie *made from scratch*

09:00 Ornithorynque Chafouin 16 Comments


Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris de me lancer là dedans. Vraiment. Je suis pas fan de cuisine américaine, en plus. Mais on a tous cette image de type "sept à la maison", où la mère parfaitement brushée et manucurée, sort de son four une magnifique apple pie qui a l'air ultra bonne.
ça marche aussi avec Bree et une tarte qui ressemble pas vraiment à une apple pie mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. 

Me voilà donc lancée.  Et là, c'est la galère, puisque je cherche une recette US mais que je peux décemment pas vous la balancer telle quelle, vu qu'il y a plein d'ingrédients que nous n'avons pas ici et surtout ce fucking système de mesure avec des cups. Moi, j'en ai des cups. Mais sans doute pas toi. Du coup, je suis sympa et je t'ai tout converti, au péril de ma vie.



Pour une apple pie il te faudra donc:

pour la pâte: 
- 230g de beurre froid
- 340g de farine
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 1 cuillère à café de sel
- 120ml de lait, additionné d'une cuillère à café de citron 
- 1 oeuf

pour la garniture: 

- 1kg200g de pommes (moi j'ai pris des pink lady)
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 50g de sucre blanc
- 50g de sucre roux
- 20g de cannelle
- 20g de beurre
- 1 cuillère à soupe de maïzena

Et surtout, surtout, une journée à rien faire devant toi. Parce que tout doit reposer, tout le temps. C'est un peu pénible. Donc c'est une recette que je ne recommande pas si on a plein de choses à faire de sa journée. En revanche, c'est parfait pour occuper un dimanche pluvieux. Car oui, les dimanches pluvieux sont déjà arrivés et c'est pas parti pour s'améliorer. Alors va acheter des pommes. 

On commence donc par la réalisation de la pâte: 

On coupe les 230g de beurre en petits morceaux, et on les remet au congélateur (si si) pour une dizaine de minutes. 
Pendant ce temps, on mélange le lait et le citron, et on laisse au frigo. 

Dans un grand saladier, on mélange la farine, le sucre et le sel. On y ajoute les morceaux de beurre froid et on mélange. Enfin, la technique n'est pas tant de pétrir comme on a l'habitude mais d'écraser le beurre pour que la farine y rentre, avec le poing ou le plat de la main. 

Et hop, le mélange repart au congel pour 10 minutes (tu vois, c'est pénible. Et ça ne fait que commencer). 

Une fois le mélange refroidi, on y verse le lait au citron et on mélange. Attention, ça va coller. Moi j'ai rajouté une petite poignée de farine à cette étape. On mélange, on mélange.... On sépare en deux pâtons égaux....Et retour au frais. Mais au frigo cette fois, et pour une heure au moins. 

On passe alors à la préparation de la garniture. 

Pour cela, on commence par la fastidieuse étape de l'épluchage des pommes. On les découpe ensuite en morceaux: j'ai fait exprès de couper des morceaux petits, et d'autres larges, pour que certains fondent à la cuisson et que d'autres restent entier. 



On prend les morceaux de pommes, et on les mets dans un grand saladier, avec les deux sucres et la cannelle. On oublie pas de verser dessus le citron, pour éviter que les pommes noircissent et on laisse macérer à température ambiante pendant 30minutes à 3h. 

Là logiquement, ta pâte doit encore rester bien 30min au frais. Donc va regarder une série et reviens. 

Tu es de retour, 42minutes plus tard: tes pommes sont donc prêtes (et ta pâte aussi mais on verra après). On transfère les pommes dans une passoire, au dessus d'un saladier, pour récupérer le jus. 

On prend le jus, on y ajoute les 20g de beurre et hop à la poêle bien chaude. Et là on ne mélange pas. On peut remuer la poêle, oui. Mais pas mélanger. Un peu comme un caramel. 

Le temps que ça caramélise, on saupoudre la maïzena sur les pommes et on mélange bien. Puis on ajoute le sirop-caramel que l'on vient de faire. 

Là, c'est le moment de penser à préchauffer ton four à 120° et de sortir le premier pâton, qu'on étale le plus finement possible sur le plan de travail préalablement fariné. Et on dépose la pâte sur le fond de tarte, en découpant la pâte en trop juste après les bords.... Et PUTAIN RETOUR AU FRIGO (oui je sais. Pour encore 10 à 15minutes). 

Une fois le temps écoulé, on ressort la pâte et on installe les pommes dessus. On sort également le 2e pâton, et on l'étale finement, comme la première fois, sauf qu'on fait 3 trous de taille moyenne au milieu. 


Il ne reste plus qu'à poser la 2e pâte sur la tarte, en ayant préalablement humidifié les bords de la pâte du dessous. On appuie bien sur les côté pour sceller et on fait quelques trous à la fourchette sur le pourtour. 

Et là tu crois que j'ai oublié l'oeuf susmentionné ? Eh ben pas du tout. Tu bats l'oeuf et tu en badigeonnes la tarte. Ensuite, tu saupoudres généreusement de sucre blanc. 

Et hop... Au four.... Pour... 45minutes à 120° :( Au bout de 45min, la pâte était cuite mais n'était pas dorée. J'ai donc augmenté la température du four à 140°, et continué la cuisson 15-20minutes. 

VOILA. Là tu crois que tu peux la manger ? Et ben non. Il faut attendre que la tarte refroidisse. Tu veux la manger chaude ? Et ben c'est pareil. Tu attends qu'elle refroidisse PUIS tu la réchauffes. 

.... On l'aura mérité, notre apple pie. (et là du coup je comprends pourquoi tous les blogs US se vatent d'avoir fait eux-même, from scratch, leur apple pie. Ben oui, ça prend 12h)




Merci merci




16 commentaires:

Les rikakats libanais (feuilletés menthe-fêta)

16:57 Ornithorynque Chafouin 7 Comments

Je confesse avoir une grande passion pour la cuisine libanaise (d'ailleurs, tu as déjà ma recette de poulet mariné façon libanaise ici). Forcément, c'est plein d'huile. 
Nonobstant (oui, nonobstant) j'y suis allée un peu à reculons, pensant - à tort- que les recettes devaient être compliquées ou qu'elles nécessitaient beaucoup de minutie. Que nenni. Tu peux faire n'importe quoi (comme j'aime le faire souvent) et ça marche. 

Au passage, je tenais à dédicacer cette recette plein de gras et de fromage à Monique bacon-lobster, pour son grand soutien durant mes errances, notamment bloguesques (t'en fais pas Monique, y'a une dédicace mieux à la fin). 


Pour 8 rikakats (soit une entrée pour 4 personnes, parce que 2 rikakats, c'est déjà ton apport hebdomadaire en huile): 

- 4 feuilles de brick
- 200g de fêta
- 1 oeuf
- 15g de beurre
- 10 à 15 feuilles de menthe
- de l'huile d'olive

On commence par la farce, on ne peut plus simple à réaliser: Il suffit de battre l'oeuf, puis de lui ajouter les feuilles de menthe ciselées et enfin, la fêta écrasée à la fourchette. 
Au final, ça donne ça: 


 Ensuite, arme-toi de ta feuille de brick qui, normalement, est ronde. Coupe-la en deux. Et là, tu te concentres, c'est le "roulage" du rikakat qui est bien relou au début. 

Pour bien faire, il te faudra faire fondre les 15g de beurre au micro-ondes et t'emparer d'un pinceau de cuisine. 

A l'aide d'une petite cuillère, on dépose de la farce au milieu du demi-cercle de brick comme là: 

 
Ensuite, on rabat le côté droit de la feuille sur la farce, comme ici : 


On beurre un peu, puis on fait la même chose du côté gauche: 


 On beurre bien, et on roule, en partant du bas (en guest stars, mes doigts): 

 
Et hop. C'est roulé. Bon, j'avoue je maîtrise pas hyper bien le roulage, mais jusqu'ici je les faisais carrés. Alors bon. Déjà j'ai fait l'effort pour vous, ne soyez pas ingrats. 

 
En plus, le plus dur est fait. Maintenant tu n'as plus qu'à poser délicatement les rikakats dans une poêle déjà chaude avec suffisamment d'huile pour les faire frire. 

Pour les retourner et qu'ils soient bien dorés de tous les côtés, je vous conseille d'utiliser deux cuillères à soupe, sinon vous risquez de percer les rikakats et de voir la fêta se répandre partout. Le Drame. 

Voilà. Au bout de quelques minutes, les rikakats sont bien dorés et prêts à être servis <3
Pour info, vous pouvez tout à fait les préparer à l'avance et les réchauffer au four, à 180° quelques minutes avant de servir. 


 Merci merci !

Et de nouveau, un grand Merci à Monique, et à sons sens du détail à la limite du blocage au stade anal <3 Si je pouvais, je t'enverrais une armée de Serge Lama en short à Paillettes. En attendant, j'ai que ça: 

 

 


7 commentaires:

Pâte à tartiner de la rentrée (Fake Nutella Home made)

09:00 Ornithorynque Chafouin 7 Comments

Consciente des méfaits de l'huile de Palme sur la santé, attristée de constater, impuissante, la déforestation galopante de l'indonésie, j'ai décidé de faire moi même mon nutella. 
Non.
Je déconne. Bon en revanche, j'ai vraiment tenté le home-made Nutella, dans un grand moment d'ennui.  Et le résultat.....

 
Pour un pot de 220g de Fake-nutella (se conserve 10j au frigo)

- 100g de noisettes
- 110g de lait concentré non sucré
- 100g de pralinoise
- 1 cuillère à café de cacao non sucré
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café d'huile (neutre, style tournesol)

On commence par préparer les noisettes: il faut en effet les débarrasser de la fine "peau" marron qui les entoure. Pour cela, il suffit de les mettre au four  dans un plat ou un moule à tarte à 180° une quinzaine de minute. La peau partira toute seule en roulant les noisettes entre les doigts. S'il en reste un peu, c'est pas grave.

Ensuite, direction le mixer, blender, ce que tu as sous la main pour en faire de la poudre, en fait. 

On laisse de côté les noisettes et on met la pralinoise et le lait concentré dans une casserole, jusqu'à ce que tout soit bien fondu. On ajoute ensuite au mélange la pincée de sel et la cuillère à café de cacao. 

Et hop de retour vers le mixer on verse sur les noisettes le mélange susréalisé, additionné d'une cuillère à café d'huile, et on mixe à forte vitesse jusqu'à obtenir une pâte à peu près lisse. 

Le résultat ? Au goût, c'est bon. On sent bien la noisette (qu'on devrait d'ailleurs toujours passer au four, tellement ça fait ressortir le goût), elle se marie bien avec la pralinoise. 

Ce qui me contrarie, c'est la texture: la pâte reste légèrement granuleuse, la faute aux noisettes. Et encore, j'ai rajouté 40g de lait concentré par rapport à la recette initiale, sinon le mélange était vraiment très épais. 


Au final, je pense que ce mon fake-nutella ne plaira pas du tout aux intégristes du Nutella. Après, si tu as un rapport raisonné et/ou raisonnable au nutella, alors pourquoi pas tenter ? 
Moi qui ne suis pas obsédée par le nutella, je le mangerais avec plaisir sur un morceau de brioche le matin. En revanche, finir le pot à la petite cuillère, no way c'est l'indigestion assurée.

Merci merci ! 
PS: et au passage, je fais une pub totalement gratuite pour mes lunettes Direct Optic : un opticien en ligne, vraiment pas cher et j'ai été très satisfaite de la qualité des verres. Et surtout, ça m'a permis de m'acheter des solaires avec correction....Sans y laisser un bras. Allez-y, foi de Lornifouin.

7 commentaires:

Tarte fine aux champignons et réduction de persil

17:07 Ornithorynque Chafouin 9 Comments

T'as vu comment je me la pète avec mon titre ? En même temps, "pâte feuilletée monop, champi en conserve et persil mixé" ça le faisait vachement moins. Vu le temps passé, les ingrédients utilisés, j'étais assez fière de mes petites tartes, je vous le cache pas. 


 Pour 6 petites tartelettes (ou 3 moyennes):

- 1 pâte feuilletée toute prête (flemme inside)
- 1 gros bouquet de persil
- 2 gousses d'ail
- 1 échalotte
- 1 peu d'huile d'olive
- 400g de champignons de paris émincés
- sel, poivre
- 1 jaune d'oeuf

On commence par découper la pâte feuilletée selon la forme désirée, et par la piquer à la fourchette pour éviter qu'elle gonfle. Ensuite, on la badigeonne d'un jaune d'oeuf pour qu'elle dore bien et on enfourne à 180° pour 10 à 15min, le temps qu'elle pré-cuise. 


Pendant ce temps, on fait bouillir un grand volume d'eau salé et on y jette négligemment la botte de persil (en enlevant les tiges, quand même) et une gousse d'ail. On oublie le tout sur le feu pendant 20min. 

On passe aux champignons: une poêle, de l'huile, une échalote émincée, une gousse d'ail écrasée, du sel du poivre et on fait revenir le tout. 

Une fois les 20 min écoulées, on récupère le persil et l'ail, qu'on égoutte soigneusement et pouf au mixeur. La réduction de persil est prête. 


Et normalement, la pâte est précuite depuis 5 à 10min j'espère que tu ne l'as pas oubliée. 
Il ne te reste plus qu'à tartiner le fond de pâte de réduction de persil puis à y ajouter les champignons. 
On remet au four pour une dizaine de minutes, pour finir la cuisson. 


Merci merci!
Et oh ne pars pas ! Enfin, pas avant d'avoir liké ma page FB !

9 commentaires:

Confit d'oignons parce que c'est (presque) l'automne

17:00 Ornithorynque Chafouin 4 Comments

Oui je suis visiblement sur ma lancée des trucs en pots (après la confiture de pêches & pétales de roses ici). Mais le confit d'oignon, c'est tellement bon. (t'as vu, je pourrais me lancer dans la pub et faire au moins aussi bien que "Bravo le veau!")

Hum. L'envie de confit d'oignons est partie d'une envie de hot dog. LOGIQUE, me direz-vous. Bah oui. Les hot dog c'est vachement meilleur avec plein de moutarde à l'américaine (ou de la Savora, ça marche aussi) et... Plein de confit d'oignons. Je vous jure.

Le confit d'oignons c'est aussi super bon avec le foie gras (tu peux dès maintenant préparer tes recettes de Noël, je suis sympa), avec la viande rouge et avec le fromage de chèvre. Ou juste comme ça, sur un morceau de pain...


Pour 2 pots de 200g (se conserve 10 jours):

- 500g d'oignons
- 4 cuillères à soupe de sucre
- 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
- Un peu d'huile
- un peu d'eau

Bon je vous cache pas que j'ai vraiment remis en question mon envie de hot dog quand il a fallu éplucher les oignons. J'ai failli mourir et c'est pas peu dire. Et puis je me suis dit que j'étais vraiment trop con de pas avoir pris des oignons émincés chez Picard. Donc toi qui me lit, ne t'emmerde pas et va acheter de l'oignon tout prêt surgelé.


Parce que le reste, c'est pas bien compliqué: Une poêle, un peu d'huile, hop les oignons. Mais attention, à feu moyen, ils ne doivent pas colorer, juste devenir transparent. Normalement, ça arrive au bout d'une petite dizaine de minutes.
C'est à ce moment là que tu rajoutes le sucre et le vinaigre. Tu mélanges bien, ça colore et ça sent déjà très très bon.

Ensuite, je baisse le feu et j'ajoute un peu d'eau (environ 4 cuillères à soupe, pour commencer), et je laisse mijoter tranquillement. Toutes les 5 minutes, je passe faire un tour dans ma cuisine faire touillette et rajouter la même quantité d'eau, jusqu'à ce que le tout ait "une bonne gueule". Ce qui prend bien 30/35minutes. Je les aurais mérité ces hot dog. J'ai bouffé que ça pendant 48h. C'était vraiment très bon. J'en veux encore.



Merci merci

4 commentaires:

Confiture de pêches aux pétales de roses

09:00 Ornithorynque Chafouin 4 Comments

En voilà une jolie recette de blogueuse mode. La confiture de pêche - surtout avec des pétales de rose- trouvera en effet parfaitement sa place sur toutes vos photos de thé/brunch/ aprèm Girly avec des chats. 


Et puis, accessoirement, c'est vachement bon, vraiment pas compliqué et bien pratique pour écouler les pêches que je trouve cette année un peu trop gorgées d'eau et sans saveur.
Pour 3 pots (et un chouïa en plus, mais c'est parfait: vous pourrez en manger cette semaine et garder les pots pour les mornes matinées d'hiver):

- 800g de pêches (une fois pelées, dénoyautées tout ça. Donc faut prévoir 1kg, en fait)
- 800g de confisuc
- 3 roses (de préférence volées chez un voisin qui n'utilise pas un max de pesticides)


Et là, c'est d'une simplicité déconcertante: On épluche, dénoyaute et coupe en morceaux - plus ou moins gros selon la texture que tu souhaites obtenir à la fin, moi j'aime bien quand il reste de gros morceaux de fruits- les pêches, et on y ajoute la même quantité de sucre. On mélange bien bien le tout dans un grand saladier. 

Pour que ça soit une confiture aux pétales de roses aussi, on décapite les roses, les effeuille et on les passe sous l'eau avant de les ajouter, entières, dans le mélange fruits/sucre. Bon si tu n'as pas de roses je te déconseille d'y balancer ton géranium. En revanche, tu peux sauter cette étape ou la remplacer par quelques graines de vanille, c'est bien aussi.


Et puis là, on attends. On attends jusqu'à ce que le sucre ait bien fondu au milieu des fruits. Concrètement y'en a pour au moins 2h. Quand j'étais petite, je laissais les confitures mariner comme ça toute une nuit. Mais maintenant que j'ai plus 2 mois de vacances à rien foutre, ben je laisse 3h et je trouve ça tout aussi bien.


Ah oui d'ailleurs, on profite de ce temps pour stériliser les pots. Oui. Sinon dans ta confiture, les bactéries vont proliférer et tu pourras pas la garder un an. On peut les plonger dans l'eau bouillante, certes. Sauf que moi j'ai une mini cuisine avec des mini casseroles. J'ai donc tenté la technique de les passer au four 20min à 150°. 

Bon. Le sucre est fondu, les pots sont stérilisés ? On passe à la cuisson. On verse le contenu du saladier dans une grande casserole (la plus grande de ta batterie tefal quoi) à feu fort et on mélange, on mélange. Quand ça commence à bouillir à gros bouillons là on compte 5min. Et hop. C'est fini. 

On remplit alors bien les pots jusqu'en haut, on se brûle 10 fois, on ferme hermétiquement et on laisse refroidir la tête en bas. Et voilà. Du bonheur en pot pour l'hiver.



Merci merci

4 commentaires:

Muffins salés Gorgonzola & Pancetta

08:52 Ornithorynque Chafouin 18 Comments

On m'a réclamé des muffins, on m'a réclamé du gorgonzola. Les voilà. Je ne savais pas avec quoi marier le gorgonzola étant donné que toutes les recettes lui associent généralement la poire (beurk) ou la noix (ah ben c'est idiot, j'y suis allergique). Et finalement, quoi de mieux que d'associer le gras au gras, le fromage à la charcuterie ? J'ai pris de la pancetta, en me disant que c'était suffisamment doux et ne pas avoir des muffins trop salés. Maintenant que vous savez tout de la vie de mes muffins, la recette. 


Pour 6 muffins (mes moules sont très petits, j'en ai fait 8. pourquoi je le précise ? Je ne sais)

150g de farine
1/2 sachet de levure
1 oeuf
12cl de lait
60g de beurre fondu
1 cuillère à soupe d'huile
50g de pancetta coupée en morceaux
50g de gorgonzola

On commence par mélanger la farine et la levure. On lui ajoute ensuite l'oeuf et le lait. On fini ensuite par tout le gras, soit l'huile et le beurre. 

Une fois l'appareil bien lisse et sans grumeaux, soit après quelques minutes de galère au fouet, avouons-le, on ajoute la pancetta grossièrement découpée (j'ai enlevé un peu de gras au passage) et le gorgonzola. On mélange une dernière fois et on réparti dans les moules à muffins en les remplissant au 2/3. 

Hop. Au four. 180°. 30 à 40min selon votre four. Moi c'était 35. Donc tu vois. 



Merci merci

18 commentaires:

L'été de la quiche: Quiche courgette- chèvre - tomates séchées

09:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments

C'est ma recette de quiche préférée. L'association de goûts n'est pas révolutionnaire mais n'empêche qu'elle plait toujours. En plus c'est pas bien compliqué à faire donc c'est un peu la recette parfaite quand on en a marre du melon-chipolata en vacances.


 Les ingrédients:

- 1 pâte feuilletée toute prête
- 1 petit pot de crème fraiche (20cl, je prends de la crème "légère")
- 2 oeufs
- 2 courgettes
- 2 crottins de chavignol
- huile d'olive
- herbes de provence
- quelques tomates séchées

Commencer par cuire la pâte feuilletée à blanc (en oubliant pas de faire des petits trous au fond pour pas qu'elle gonfle trop) à 180° pendant 15 à 20min. Jusqu'à ce qu'elle commence à colorer, en fait.

Pendant ce temps, éplucher les courgettes (une rangée sur deux, pour qu'elles se tiennent à la cuisson) et les couper en rondelles plutôt fines (pas plus de 5mm).

Les faire revenir à la poêle avec de l'huile d'olive et des herbes de provence.

Dans un petit saladier, verser la crème fraiche et lui ajouter les deux oeufs. Poivrer et mélanger à la fourchette.
Ajouter ensuite des tomates séchées coupées en morceaux, j'en mets 6 ou 7, mais après c'est selon les goûts. En revanche, penser à en garder 4 entières pour la déco ensuite.

 Couper les crottins de chavignol en 4 tranches: garder le "chapeau" et le "cul" des deux crottins pour la suite.
Découper en petits morceaux les tranches du milieu et ajouter à l'appareil à quiche qu'on vient de faire.

Une fois que la pâte a suffisamment doré, étaler dessus les rondelles de courgettes cuites, puis verser l'appareil à quiche.
Terminer, pour la déco par disposer les 4 tranches de chavignol et les 4 tomates séchées entières.

Remettre au four, toujours à 180° pour 35minutes environ.


Merci merci




3 commentaires:

Gâteau de semoule aux figues fraiches

16:19 Ornithorynque Chafouin 4 Comments

Je te vois toi, qui, fraichement débarquée sur ton lieu de villégiature, te désespère déjà de la horde de blogueuses mode exhibant autour de zhom leurs maillots de bain taille 34.
Ne panique pas, j'ai une solution pour toi. File en cuisine préparer ce merveilleux gâteau de semoule aux figues fraiches, qui fera tourner des yeux la première anorexique sur son chemin et fuir quiconque espère ne pas se transformer en flaque de graisse avant -au moins- le mois de décembre. 
Bref. Grâce à ses 185g de beurre, ce gâteau t'assurera de tranquilles et harmonieuses vacances avec Monsieur. Et probablement des artères bouchées pour la rentrée mais bon, whatever.
(cette recette fonctionne également en cas d'absence de vacances, de célibat et de dépression)





4 commentaires: