Poulet rôti farci au beurre d'estragon et pommes de terre accordéon

08:00 Ornithorynque Chafouin 6 Comments

Une bonne recette pour les dimanches en famille. Surtout quand on a pas de famille, en fait. Le concept, c'est de glisser un beurre aux herbes sous la peau du poulet, pour qu'il y soit enfermé et nourrisse au fur et à mesure de la cuisson la chair du poulet, qui restera donc bien tendre. 
Niveau réalisation, c'est plus dur qu'il n'y parait. Faut juste pas être dégoûté par le malaxage de bête morte, quoi.


Pour 1 poulet: 

- 1 poulet (forcément)
- 100g de beurre mou
- Quelques branches d'estragon (marche aussi avec le thym à condition de le prendre frais)
- quelques gousses d'ail (facultatif)
-de l'huile d'olive
- sel, poivre
- du viandox et de l'eau

pour les pommes de terre: 

- 6 pommes de terre moyennes (environ 70g/pièce)
- 10cl d'huile d'olive
- des branches de thym frais

Le poulet:

On commence par le beurre: rien de plus facile: t'as du beurre ? t'as des herbes ? Ben t'as du beurre d'herbes. Il faut nonobstant que le beurre soit bien mou, les herbes découpées tu mélanges le tout et basta. Moi j'aime bien le faire la veille, pour que le beurre s'imprègne bien de l'odeur. Mais t'es pas obligé.


Ensuite.... le poulet: il va falloir lui décoller la peau. Miam. Si cette étape te fait peur, regarde cette vidéo youtube, c'est hyper simple.


Moi pour décoller la peau, j'utilise une cuillère à soupe, ça marche bien. Une fois la peau décollée, moi j'ai rien trouvé de mieux que de glisser le beurre avec les doigts. Moment sensuel garanti. C'est immonde. Mais le monsieur de la vidéo est gentil avec sa poche à douille, moi j'ai jamais réussi. Mais je suis nulle de la poche à douille alors je te laisse essayer. 

Moi je garde environ 20g de beurre aux herbes de côté pour le répartir sur la peau du poulet pour qu'elle soit bien croustillante. Et puis masser un poulet mort avec du beurre, c'est une expérience de la vie, un peu. 

Bon une fois le poulet bien beurré de partout, moi j'ajoute quelques gousses d'ail (4 à 6) à l'intérieur et quelques unes autour. 

On verse un filet d'huile d'olive dessus, du gros sel, du poivre et hop au four. Moi je commence à 170° pendant 20min. Ensuite j'augmente à 200° pour 20min également pour qu'il soit bien doré. Mais ça dépend des fours, la cuisson du poulet c'est très personnel.


Pense toutefois régulièrement à asperger le poulet de son jus. Moi j'ajoute également un peu de viandox diluée dans de l'eau parce que j'aime bien ça, le jus. 

On passe aux pommes de terre.

On les nettoie bien, puis on découpe en tranches d'environ 2 à 5mm de large sans aller "jusqu'au bout" de la pomme de terre, juste pour l'ouvrir un peu. Le mieux c'est de couper au 9/10e de la pomme de terre. Moment concentration quoi. 
Une fois que c'est fait, on mélange l'huile d'olive et les feuilles de thym et on badigeonne les pommes de terre au pinceau histoire que l'huile rentre bien dans les découpes.


Là moi je m'embête pas et je mets dans le four en même temps que le poulet, en arrosant également régulièrement avec l'huile.


Pour un goût plus fort, je fais cuire les pommes de terre sur un lit de thym.



Le résultat: un poulet hyper moelleux vu que le beurre fond dans la chair au cours de la cuisson. Et pas un poulet tout sec comme on a malheureusement l'habitude.
Les pommes de terre, c'est un peu ma découverte de l'année, le goût est incomparable, même si bon, faut l'avouer c'est pas très light tout ça....
Merci merci ! 

6 commentaires:

Orecchiette au chèvre, jambon de pays et roquette

08:00 Ornithorynque Chafouin 1 Comments

Une recette qui mérite clairement le label "recette de la flemme", et que je ne pensais d'ailleurs pas publier, mais c'était sans compter sur vos commentaires instagram. Chose promise, chose due, voila la recette honteusement simple de mes pâtes au chèvre!


Pour 2 personnes: 

- 200 à 300g de pâtes (j'ai choisi les orecchiette car leur forme permet de bien "garder" la sauce. Mais si tu n'as que des spaghetti sous la main, ça marche très bien aussi)
- 20cl de crème liquide
- 100g de jambon de pays (il faut des tranches un peu épaisses, en mode flemme il y a les "pétales" de jambon chez Aoste qui font très bien la blague)
- pour le fromage il suffira d'un pelardon mais si tu n'as que le franprix en bas de chez toi pour te dépanner, tu peux aussi utiliser de la brique de chèvre: il t'en faudra alors environ 80g
- une petite poignée de roquette


Faire cuire les pâtes selon les indications du paquet (blogueuse culinaire, bonjour) et réserver de côté.

Pendant ce temps, faire revenir quelques secondes (30, soyons précis) et à feu fort, le jambon de pays coupé en morceaux dans une poêle, réserver également. 

Dans la même poêle -ne gâchons pas la vaisselle-  mais à feu doux verser la crème liquide et le fromage coupé en morceaux et laisser fondre. 


Quand le chèvre est bien fondu, ajouter le jambon puis les pâtes et laisser réchauffer. 

Au moment du service, parsemer de roquette.

Voilà, c'était pas bien compliqué hein ?



Merci merci !


1 commentaires:

Le Pain d'Epices (c'est un peu Noël dans ma cuisine)

08:00 Ornithorynque Chafouin 21 Comments


 Toute ma jeunesse, j'ai détesté ce fucking Prosper et son pain d'épices immonde qu'on me forçait à manger. Du coup, j'étais restée sur l'idée que j'aimais pas le pain d'épices. Et je m'en suis privée pendant des années, jusqu'à un week-end en Belgique où j'ai découvert la fabuleuse, la merveilleuse CARBONADE. La carbonade, c'est grosso merdo de la viande de boeuf cuite dans de la bière brune avec.... du pain d'épices. Ne voulant pas passer à côté d'un truc que je pourrais manger plus longtemps dans ma vie, je me suis mise en cuisine et ... et ben c'est vachement bon le pain d'épices. Le mien, en tout cas. Prosper, va brûler en enfer.


Pour un pain d'épices:

- 250g de miel (moi j'ai pris un miel un peu fort, du miel de sapin)
- 40 g de sucre roux
- 250g de farine
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 2 oeufs
- 100ml de lait
- des épices: de la cannelle, de l'anis vert, du gingembre de la cardamone et des clous de girofle en poudre


Niveau préparation, rien de compliqué! On commence par faire fondre dans une casserole le miel et le sucre.
Dans un saladier, on mélange la farine, les oeufs et le lait. On y incorpore ensuite le miel tiède et on mélange au fouet.

Il faut ensuite ajouter les épices: je n'ai volontairement pas indiqué les quantités. Parce que je trouve que c'est un peu selon les envies. Moi je mets beaucoup d'anis, de cannelle et de gingembre. En revanche, je déteste l'odeur des clous de girofle donc j'en mets très peu. Pour vous donner une idée "beaucoup" c'est 1/4 de cuillère à café. Si vous aimez toutes les épices, suffit de mettre environ 1/8e de cuillère à café de chaque. Ou même d'acheter un mélange tout prêt, tant qu'à faire.

La préparation du pain d'épices est terminée: on la verse dans un moule à cake et direction le four pour 40 à 50 minutes à 180°. On oublie pas de tracer un trait au couteau sur le dessus du pain pour faire une jolie marque à la cuisson.



(et maintenant y'a plus qu'à attendre qu'il durcisse un peu et je vous fais une carbonnade)
Merci merci ! 




21 commentaires:

*Halloween* Tartelettes Fantôme façon pim's

08:00 Ornithorynque Chafouin 8 Comments

Désolée pour le clan des haters des pims mais moi j'aime bien le mélange chocolat-orange. Et ça tombe bien ça va dans les couleurs d'Halloween. Pour le fun, j'ai juste collé un fantôme-meringue par dessus. Ce qui n'a strictement aucun intérêt gustatif, hein. Mais c'est joli. Enfin, pour ceux qui sont plus doués que moi. 


Pour 6 tartelettes: 

Attention, attention, recette en 3 étapes. 

1. La pâte sucrée à l'orange:
- 250g de farine
- 120g de beurre
- 100g de sucre glace
- 1 pincée de sel
- 1 oeuf
- quelques gouttes d'arôme orange

2. les meringues fantômes: (facultatif)
-2 blancs d'oeufs
- le double du poids des oeufs en sucre en poudre (environ 110g)
- un feutre-colorant alimentaire noir

3. la ganache chocolat:
- 20cl de crème fraiche
- 125g de chocolat noir


1. On commence par réaliser la pâte sucrée. C'est la pâte de base pour environ toutes les tartes, c'est toujours utile de savoir la faire. A ce propos, tu auras probablement trop de pâte (mes moules à tartes sont très petits, j'avais carrément deux fois trop de pâte) mais c'est pas grave: la pâte se congèle super bien. Tu la laisses en boule dans un film plastique et tu la mets au frigo la veille du jour où tu veux t'en servir. 

Bref. La recette: On commence par mélanger le beurre, le sucre glace, la pincée de sel et l'oeuf. Si tu as un robot, c'est le moment d'utiliser l'accessoire "feuille". Si tu n'en as pas, tu peux quand même mélanger à la spatule. On ajoute enfin l'arôme d'orange et on mélange bien. Pour finir, on verse la farine en une fois et on mélange juste ce qu'il faut pour que le mélange soit homogène, mais pas plus.

Pas de temps de repos pour cette pâte, on peut directement l'étaler, garnir les moules à tartelettes (en les farinant un tout petit peu), piquer à la fourchette le fond de la tarte et on met le tout au four, à 180° pour environ 25 minutes. 

2. On passe ensuite à l'étape 2, les meringues. C'est totalement facultatif, c'est déco, on s'en fout. Mais bon. ça me permet au passage de donner la recette des meringues suisse, c'est toujours utile. 

Bon en premier et c'est important, les blancs doivent être à température ambiante. 
On commence par faire chauffer de l'eau dans une casserole. 

En attendant, on commence à monter les blancs, doucement, de préférence dans un bol en inox. 
Quand ils commencent à monter, on ajoute le sucre en poudre au fur et à mesure.
Le mélange va commencer à épaissir: c'est le moment d'aller le poser sur la casserole d'eau chaude. On continue à fouetter et à faire monter. Quand les blancs sont tièdes, on enlève le saladier du bain marie et on continue à fouetter jusqu'à ce que le mélange refroidisse. 

La préparation des meringues est finie: il ne reste plus qu'à la disposer sur une plaque -froide, pense donc à la sortir du four avant- couverte de papier cuisson selon la forme désirée et à les laisser sécher à l'air libre une petite demi-heure. 

Ensuite, pour la cuisson, faut bien connaitre son four. Le mien chauffe très bien, du coup je ne dépasse pas les 100° au risque de voir la meringue jaunir. Je laisse les meringues au four 1h45 environ, en ouvrant toutes les 20min la porte du four pour évacuer l'humidité. 


3. dernière étape, et de loin la plus simple: la ganache au chocolat. Il suffit de faire chauffer la crème à la casserole. Dans un saladier, on découpe en morceaux le chocolat et on verse la crème chaude par dessus pour le faire fondre. J'ai également ajouté dans la ganache quelques gouttes d'arôme orange pour renforcer le goût. La ganache est prête ! 


Pour le montage, c'est assez évident: une tartelette, de la ganache dedans, une meringue sur le dessus. Je précise quand même qu'une fois la ganache versée dans la tartelette, il faut la laisser reposer au frigo pour qu'elle fige bien :) 

merci merci ! 




8 commentaires:

Petit déjeuner à Paris #battlefood 12

08:00 Ornithorynque Chafouin 13 Comments


Exceptionnellement, je triche un peu en proposant deux participations pour la battle food. Parce que le petit déjeuner, ça m'a inspiré. Mais comment choisir entre viennoiseries et bacon, franchement ? Pas possible. Vous trouverez donc juste après ma recette du petit-déjeuner façon US.



Mais avant petit rappel des participants de la battle food n°12:

A Good Cooking Day / Aux délices de Chiara / Bistro de Jenna / Bonjour Darling / Bouilles gourmandes / By acb 4 youCasseroles et Claviers / Cathy & Chris / Cherry cherie / Chic chic choc ...olat / Chloé Delice / Cooking YouCooksmopolitan / Créa Cuisine / Cuisine & Vanity / Dans ma petite cuisine / Délices Cookie's / Emma's cooking /Emilie & Lea's secrets / Encore une lichette / Epices & moi / Flo en cuisine / Fraise basilic / Framboises & bergamoteGourmande (ils) disent / Gourmet & Gourmand / Gribouillie / Je ne suis pas au point sur la ganache / Julie RemacleHappy food blog / Histoires de fruits / Il était une recette / Impromptu sur les folies culinaires / Infiniment cuisine /Inu(fu)tilités / Kardemumma Kitchen / La cuisine d'Anna et Olivia / Lacuisinedesof La fourchette gourmande / La galerie du régal / La Thai qui Riz /La Tasse Fumante / Le blog de Pouce / Les hobbies de Cilia / Les recettes de Juliette / L'ornithorynque chafouin / Madeleines et plumes d'autruche / Marine is cooking / Meg & Cook / Mes ptits plats / Muse To The Pharaoh / Ndg / Once Upon A Cook / Par faim d'arômes / Petits Plats pour un Geek / Pincée de fantaisie / Pince-mi et Pince-moi / Radis Rose / Réglisse et marmelade / Royal Chill / Safran gourmand / Sokeen /Sunrise Over Sea / Whimsical / Yummy Vin & Cie /

Pour ma première recette de petit-déjeuner en VF, je me suis lancée dans la tâche hasardeuse de faire des viennoiseries. Et qui dit viennoiserie dit Pâte levée feuilletée.....Et qui dit pâte levée feuilletée dit bonne galère, en fait.
Le problème de la "PLF", c'est qu'elle est en général réalisée par des pro... avec du matos de pro. Et que ça, personne nous le dit. Mon premier essai a donc été un gros échec, puisque comme une grosse couillonne, j'ai utilisé les ingrédients de mon frigo. Or on peut pas. Non non non, c'est mon boulanger qui me l'a dit. Il faut du beurre SPECIAL. Du beurre avec moins d'eau dedans. Du beurre de tourage même. Maintenant que tu le sais, sache également que tu peux tranquillou aller en réclamer à ton boulangerie qui t'en vendra sans problème. Et s'il est aussi cool que le mien, il te donnera un petit cours de feuilletage au passage. Eh ouais.
Ensuite, l'autre galère de la PLF, c'est que c'est un peu long à faire. Faut être motivé, quoi. Je l'étais, ça tombe bien.


Pour la pâte levée feuilletée:

-260 ml de lait
- 40g de sucre
- 10g de beurre (normal)
-1 cuillère à café de sel fin
- 500g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger
- 350g de beurre de tourage

On commence par mélanger - de préférence au robot- les ingrédients dans l'ordre ci-après:
farine, puis levure, puis sucre, beurre, lait et enfin le sel.

une fois que tu as une boule de pâte homogène, tu la couvres avec un torchon et tu la laisses reposer au moins 1h: il faut qu'elle ait doublé de volume.

Une fois qu'elle a levé, tu traces une crois au couteau dessus, tu l'enroules dans le torchon et hop encore 1h au frais.


Pendant ce temps, étale le beurre de tourage relativement finement -pour du beurre, j'entends, soit environ 1/2cm d'épaisseur- et laisse le au frais.

Quand la pâte est prête et a suffisamment reposé, on commence par l'étaler en carré (bon un carré un peu rond pour ma part, je vous ai dit que j'étais nulle) et on dépose le beurre bien froid au centre. On referme le carré de pâte pour enfermer le beurre, comme un paquet cadeau, en refermant les 4 côtés.



Là on étale la pâte en longueur pour obtenir un grand rectangle. Attention le beurre ne doit pas percer. Et on réalise le 1er tour en repliant la pâte sur elle même.



A ce stade, je te conseille de remettre la pâte au frigo une petite demi-heure, que le beurre se re-fige, la pâte sera plus facile à travailler.

Une fois la pâte refroidie, on fait le 2e tour comme ça:



Voilà. La fucking PLF est prête. La bonne nouvelle c'est que maintenant, tu as une base pour faire ce que tu veux.

Moi j'ai choisi de faire des mini-viennoiseries: des mini-croissants, des mini-pains aux raisins et des mini roulés pistache-chocolat. J'ai donc divisé le rectangle de pâte obtenu en trois.

Pour les mini croissants:


Avec le premier rectangle de pâte, rien de plus simple, il suffit de l'étaler à 1/2cm d'épaisseur, de le découper en triangle et de les rouler sur eux-même en partant de la base. Hop voilà un croissant. Il suffit alors de le laisser encore 1h à l'air libre pour qu'il gonfle.

Avant d'enfourner (à 180°), on badigeonne avec un oeuf entier délayé avec du lait. Compte 15 à 20min de cuisson. 

Pour les mini pains aux raisins:


Il faudra, en plus des ingrédients susmentionnés, de la crème pâtissière et 50g de raisins secs. 

Pour la crème pâtissière: 
(attention dans les proportions indiquées ici tu auras de quoi également faire les roulés pistache ou bien utiliser 2/3 de la pâte pour des pains aux raisins)
-250ml de lait
-1 gousse de vanille
- 3 jaunes d'oeufs
- 50g de sucre
-22g de maïzena
- 25g de beurre mou

On commence par faire bouillir le lait avec la vanille, et on laisse refroidir de côté. 
Dans une grande casserole et sur feu doux, on fouette les jaunes et le sucre jusqu'à blanchiment. On ajoute ensuite la maïzena. Quand le mélange est bien lisse, on ajoute le lait tiède en filet, en ne cessant pas de fouetter sinon attention les grumeaux. On sort la casserole du feu et on ajoute le beurre petit morceau par petit morceau, en continuant bien évidemment à fouetter. 
La crème pâtissière est prête: reste plus qu'à la laisser refroidir au frigo, en filmant au contact.


Pour préparer les pains aux raisins, il faut également penser à réhydrater les raisins en les faisant tremper quelques minutes dans de l'eau tiède. Attention à bien les essorer avant de s'en servir, au risque de détremper la pâte. 

Pour le montage, rien de plus simple: on étale la "PLF" en rectangle, on étale la crème pâtissière dessus (en oubliant pas d'en garder 1/3 pour les roulés pistache), on réparti les raisins et on roule!


Comme pour les croissants, on dore au lait et à l'oeuf, et au four 20 à 25min à 180°.

Pour les mini roulés pistache-chocolat:


Il te faudra, en plus de la pâte: 
- le reste de la crème pâtissière ci-dessus
- de la pâte de pistache. Tu trouveras la recette ici, il suffit d'en faire la moitié. 
- 50g de pépites de chocolat

On mélange la crème pâtissière et la pâte de pistache, qu'on étale comme pour les pains aux raisins sur la pâte. On parsème de pépites de chocolat et encore une fois, au four 15 à 20min à 180°. 

C'était fatiguant hein ? Mais c'était bon.




Merci merci ! 

13 commentaires:

My american breakfast #battlefood 12

07:30 Ornithorynque Chafouin 7 Comments

Voilà ma version US du thème "petit déjeuner" proposé pour la battle food n°12 (les détails ici, dans mon post sur le petit déjeuner français): le brunch 3 en 1: muffin, bacon & eggs!
Une recette hyper rapide, hyper simple, avec peu d'ingrédient...Et une recette de la flemme 3 en 1. C'est bon, c'est gras, c'est parfait pour un dimanche matin post-cuite, notez bien.



Pour 4 portions: 

- 2 muffins
- 4 oeufs
- 2 tranches de cheddar
- 4 tranches de bacon


On commence par préchauffer le four à 220°. 
Ensuite, on découpe les muffins en 2 puis en rond de la taille des moules à muffin (je me suis servie d'un petit verre comme emporte-pièce).
Puis, comme dans la recette des petit cakes maggi (ici) on place le bacon dans le moule à muffin de façon à faire un cercle. Comme je le disais dans ma précédente recette, c'est plus simple qu'il n'y parait vu que le gras du bacon colle aux parois (nomnomnom). Une fois le bacon en place, on installe le morceau de muffin au fond du moule. 
Il faut ensuite découper les tranches de cheddar en fines lamelles d'environ 5mm de large pour les déposer en étoile au fond du moule, sur le morceau de muffin. 
Pour finir, on casse l'oeuf sur le dessus. J'ai légèrement poivré avant d'enfourner mais pas besoin de saler, entre le bacon et le fromage ça devrait suffire. 
Et on enfourne pour environ 15 à 20min. On déguste chaud, avec encore du bacon sur le côté c'est encore mieux.




Merci merci ! 

7 commentaires:

So 80's: les champignons farcis

08:00 Ornithorynque Chafouin 6 Comments

Tu te souviens quand ta mère s'affairait en cuisine pour préparer un buffet pour ses amis, avant d'aller enfiler sa robe en cuir à épaulettes ? 
Bon moi non vu les talents de ma mère en cuisine. En revanche, cette robe en cuir rouge (ou verte ? Mon cerveau bloque l'information) à effet drapé et épaulette restera à vie gravée dans ma rétine. 
Bref, aujourd'hui c'est un recette un peu kitsch. Je crois que ça se fait plus les champi farcis. N'empêche que c'est vachement bon. A défaut d'être particulièrement esthétique.


Pour 6 champignons farcis: 

- 6 champignons (ne joue pas les étonnés)
- 80g de fromage type philadelphia
- 80g de chair à saucisses
- un peu de persil
- une petite cuillère à café de viandox

Et là c'est honteusement facile. On nettoie les champignons et on en supprime les pieds. 
Dans un saladier, on mélange le philadelphia, la chair à saucisses, le persil et le viandox. 


... Armé d'une cuillère, il ne suffit plus qu'à remplir les champignons de farces et hop au four à 180° pour un petit quart d'heure.


Merci merci !

6 commentaires:

* Halloween * Pumpkin Muffin (muffin sucré au potimarron, citron & gingembre)

08:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments

J'avais envie de vous proposer une recette rapide spéciale Halloween (ou spéciale potimarron, en fait) et j'ai dû sérieusement me creuser la tête car je n'ai pas l'habitude de cuisiner le potimarron, pour lequel je n'ai pas de réelle passion. J'ai épluché environ 10 000 recettes sur le net et je n'ai rien trouvé qui me faisait envie. 
Et au final, en faisant mes courses, je suis tombée sur une boite de confit de citron au gingembre. Et j'ai finalement eu l'idée de cette recette. J'en suis plutôt contente: les goûts sont bien équilibrés et le muffin reste moelleux. A vous de tester ! 




pour 6 à 8 muffins:

- 300g de potimarron (1/2 potimarron environ)
- 1 cuillère à café de confit de citron au gingembre (j'ai trouvé ça chez Albert Ménès, qu'on trouve en supermarché)
- 2 pincées de cannelle
- 100g de farine
- 100g de poudre d'amande
- 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs
- 150g de sucre
- 80g de beurre fondu
- 15cl de lait

Commencer par cuire le potimarron. Tout le monde a sa technique, moi je fais au plus simple: je coupe le potimarron en 4, sans l'éplucher je l'évide puis le plonge dans l'eau bouillante pour 10 à 15min. Une fois cuit, il suffit de creuser à la cuillère pour récupérer la chair.


Il faut ensuite le réduire en purée. Je ne l'ai passé que quelques secondes au mixer pour garder encore quelques morceaux. 

Dans un saladier, on prépare la pâte à muffin en mélangeant d'abord le sucre et les oeufs, puis ajouter la farine, la poudre d'amande, et finir avec le beurre fondu et le lait.

Une fois le mélange bien homogène, on ajoute la purée de potimarron et la cuillère à café de citron confit. Enfin, on saupoudre de cannelle et on verse dans les moules à muffin.

Il ne reste plus qu'à cuire environ 30min à 200°.


Merci merci !

100g de farine

100g de poudre d'amande

300g de potiron
150g de sucre
100g de beurre fondu
1/2 sachet de levure chimique
1 c à c de vanille liquide
15 cl de lait
2 oeufs


100g de farine

100g de poudre d'amande

300g de potiron
150g de sucre
100g de beurre fondu
1/2 sachet de levure chimique
1 c à c de vanille liquide
15 cl de lait
2 oeufs



2 commentaires: