Des sablés à la farine de châtaignes et un Joyeux Noël !

06:00 Ornithorynque Chafouin 6 Comments

Allez... Une dernière recette de noël pour la route. Après pause, fini, vacances. Oui parce que ces dernières semaines, j'ai BEAUCOUP cuisiné, TROP cuisiné. J'en ai un peu marre, je ne le cache pas. Je vais donc profiter des prochains jours pour glander tranquilou dans mon pyjama de Noël, et revenir avec l'inspiration. 

Mais j'en profite quand même que c'est la Noyel pour vous remercier de vos visites, toujours plus nombreuses, surtout en cette période. Ça me fait vraiment plaisir de ne plus parler dans le vide :)
Merci à toutes celles et ceux qui ont testé (et éventuellement approuvé) mes recettes ! 
Merci à Cholay et Monique et à la Pétasse pour leurs commentaires pertinents et leurs conseils avisés. 
Merci à La Mijaurée pour sa farine de châtaigne et tout le reste :)
Et merci à tout le monde, en gros. 
Et sinon, plutôt que de risquer d'être chiante, la recette: 


Pour une trentaine de  sablés

- 120g de farine de châtaignes
- 120g de farine
- 2 oeufs
- 50g de sucre
- 120g de beurre mou 

Il te faudra aussi un emporte pièce, un rouleau à pâtisserie du papier sulfurisé, du film transparent et une poignée de farine de châtaigne en plus. 

On commence par préchauffer le four à 180°. 
On mélange ensuite la farine de châtaigne, la farine tout court, le sucre et le beurre jusqu'à ce que le mélange soit bien sablé. 
On finit avec les oeufs. 
Alors là tu me dis: c'est tout collant. Je te dis oui, c'est pas grave. Roule à peu près en boule, filme et mets au frigo 2h. Ca ira déjà un peu mieux après.


Une fois la pâte refroidie tu me dis oui ben ça colle toujours. Je te dis oui, c'est normal. Là, tu dispose du papier sulfurisé sur ton plan de travail, et tu le farines largement avec le reste de farine de châtaigne. Tu balances aussi de la farine sur la pâte et sur le rouleau. 
Tu étales la pâte sur une épaisseurs de 3-4mm et tu découpes à l'emporte pièce. Si la farine ne s'est pas totalement intégrée, c'est pas grave, la farine de châtaigne c'est bon comme ça. 
Et hop au four, environ 15min. 

Merci merci ! Et Joyeux, Noël, aussi ! 

.... et au passage, un guest qui aurait bien volé un sablé. Enfin qui A bien volé un sablé, d'ailleurs.



6 commentaires:

Cadeaux Gourmands... Battle Food #14

06:00 Ornithorynque Chafouin 6 Comments

Le thème de la 14e battle food a été choisi par Casseroles et Claviers et, ça tombe bien, parce que chaque année j'en fais, des cadeaux gourmands. 
Donc je vous propose une petite compilation des biscuits faciles à faire et qui se conservent bien pour vos futurs cadeaux... Il n'est pas encore trop tard pour s'y mettre. 
Au passage, toutes les jolies fournitures qui m'ont été bien utiles (les boites, ficelles, papiers et surtout les merveilleuses étiquettes "EAT ME" que j'aime d'amour) ont été trouvées chez Mysweetboutique. Je vous recommande fortement d'y faire un tour ! La sélection est top, les prix tout à fait correct et le SAV parfait. J'ajoute que la livraison est rapide ou ça suffit ? 


Et sinon, si tu trouves mes cadeaux tout pourris, tu peux faire un tour chez les autres participants: 
Yummyvinetcie - Caprices gourmands - Novice en cuisine - Radis rose -Once upon a cook - La cuisine d’Anna et Olivia - Chloé délice -Impromptu sur des folies culinaires - Marine is cooking - Encore une lichette - Le marché ecclectique - Mes instants de gourmandise - By Plou - Bistro de Jenna - Manouchoux - Mes ptits plats dans les grands -Madeleines et Plumes d’autruche  – Julie Remacle – Parfaim d’arômes –Guiomarix Byacb4you La galerie du régal – Les recettes de Mélanie –Emy soul kitchen – Cooksmopolitan Melie’s cooking – Il était une recette – De la peau au noyau – Le blog de Pouce– Samkonait La godiche – Gribouillie Cecilia chocolat – Bowl and spoon – HappyFood MR Atelier graphique – Dans ma petite cuisine –Framboises et Bergamote - Epices et moi – All in the kitchen – La cuisine de Lulu Flo en cuisine – Pomme de Reinette – Ma petite bulle de gourmandise – Cookingyou A good cooking day – Gourmandises et bavardages – Gourmet et gourmand Bonjour darling – Le petit monde de Julie – Beautyarchi – Emilie & Lea’s secrets – Copines cuisine - Délice céleste – Chic chic choc – Bouille gourmande – Naholand La tasse fumante 


Dans mes petites boites cadeaux cette année, on trouvait: 
- des sablés




Mais aussi.... 


et des sachets de préparation pour vin chaud. Pour les faire, rien de plus simple: du sucre roux, des bâtons de cannelle, un mélange d'épices selon ce que vous aimez - moi j'ai mis de l'anis, de la cardamome et du gingembre- et une rondelle d'orange séchée au four (on tranche l'orange, on la met sur la grille et au four à 90° jusqu'à ce que ce soit sec... Soit un petit moment y'en a bien pour 3h).


Et voilà ! 
Mais si tout ça ne te satisfait pas, sache que tu trouveras aussi ici: 
- des cookies, encore des cookies, plein de cookies,
- des bounty
- des biscuits graou au chocolat

... ça en fait du choix! 



6 commentaires:

Camembert rôti au miel et au sésame

06:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments

Dans la série fondue, vacherin chaud, et camembert pané.....Tu te souviens de Joey (Friends pour ceux qui suivent) qui entraînait son estomac à coup de chips avant de s'enfiler une dinde de Noël à lui tout seul ? Bon ben voilà. Je voudrais pas que tu risques la torsion d'estomac pendant les fêtes moi. Du coup, entraînes toi à engloutir un camembert entier -on sait jamais si t'en as marre de la fondue-  ça me semble approprié. Et oublie pas d'enfiler ton jogging.  


Pour un camembert (Perso je peux le dégommer seule easy. Mais je SUPPOSE que c'est pour deux): 

- un camembert (je ne suis malheureusement pas sponso par Lanquetot -t'imagines la classe- mais c'était dimanche et mon fromager était fermé)
- une à deux cuillère(s) à soupe de miel liquide (j'ai pris un miel de montagne parce que c'est plus fort)
- un peu de sésame (environ une cuillère à soupe), que tu peux échanger contre des noix ou noisettes concassées par exemple


et accessoirement, du papier d'alu, une salade pour accompagner et de la baguette pour tremper. 

Bon et là c'est honteusement simple. Tu t'empares du camembert, tu le sors de sa boite pour enlever le papier et tu REMETS le camembert dans le socle en carton. C'est important, sinon y'en a partout et t'auras l'air couillon. 


Là concentre toi: à l'aide d'un couteau, tu fais des petites stries, un petit quadrillage, ce qui t'inspire, sur la croûte. C'est surtout pour que le miel rentre dedans. 
Donc le miel: ben tu le fous dessus et tu parsèmes de sésame. 



On met le tout, emballé dans l'alu (au cas où ça coule, je suis prévoyante et j'aime mon four - et l'odeur de mon appart, aussi-, au four à 220° pour une vingtaine de minutes. 

On sert avec une salade verte, même que tu peux mettre un peu de miel dans la vinaigrette aussi, et on trempe le pain dedans, et on kiffe. 




3 commentaires:

Biscuits à la cuillère

06:00 Ornithorynque Chafouin 10 Comments

C'est un de mes biscuits préférés et pourtant j'en avais jamais fait.... Et j'ai été déconcertée par la simplicité de la recette.
Il n'y a qu'un point qui m'a laissé dubitative: la cuisson. Parce que pour moi, le biscuit à la cuillère doit être moelleux. Et dans ma tête, le biscuit à la cuillère c'est comme un boudoir sauf qu'un boudoir c'est plus sec. Sauf qu'apparemment pas du tout et ça serait la même chose, le boudoir étant en réalité une marque ? Bref, je suis perdue. Bon, toujours est il qu'en suivant la recette ci-après que j'ai honteusement volé chez papilles&pupilles, ben j'ai trouvé que ça ressemblait à des boudoirs: c'était pas moelleux, c'était croquant. Hyper bon mais croquant. Du coup j'ai réduit le temps de cuisson pour arriver à ce que moi je considère comme des biscuits à la cuillère. Mais après, chacun ses goûts.
Si toutefois tu es expert ès boudoir/biscuit à la cuillère n'hésite pas à te faire connaître.


Pour 3 à 4 plaques de cuisson de biscuits:

- 95 g de farine
- 5 oeufs
- 150g de sucre
- du sucre glace

Matériel essentiel: un fouet électrique et une poche à douille (ou un pistolet <3)


On commence par monter les blancs en neige. Quand ils commence à monter, on ajoute 90g de sucre en poudre en pluie. Les blancs doivent avoir une texture de presque-meringue.
Dans un autre saladier, on fouette les jaunes et le reste (60g) de sucre.

On préchauffe le four à 150° et on admire comment je cuisine pas proprement (mais au passage, les deux préparations doivent ressembler à ça):



Ensuite, tu mélanges délicatement les jaunes au blanc et une fois que le mélange est bien homogène, tu y ajoutes la farine en pluie, en mélangeant toujours délicatement. La pâte est prête.

Il ne te reste plus qu'à t'armer de mon ennemi la poche à douillle (ou de mon ami le pistolet) et de faire des boudins de pâtes moyen harmonieux pour ma part.



Juste avant d'enfourner, tu saupoudres généreusement de sucre glace. Et hop au four. Donc là le point litigieux: la cuisson. Dans la recette initiale, c'est 18min. Pour qu'il reste moelleux, j'ai baissé à 14min.

Un petit chocolat chaud, des biscuits à la cuillère, un plaid: ça fait un bon dimanche quand même.



10 commentaires:

La meringue, c'est facile.

06:00 Ornithorynque Chafouin 5 Comments

Souvent, j'entends que les meringues c'est vraiment trop galère à faire parce que c'est long, faut bien connaitre son four blabla. Alors qu'en fait non, je te jure. J'ai testé beaucoup beaucoup BEAUCOUP de recettes de meringues, différents dosages de sucre, différentes températures de cuisson, différents temps de cuisson....Et au final. Ben les plus simples sont les meilleures. 


Pour 4 plaques de mini-meringues: 

- 4 blancs d'oeufs 
- 250g de sucre en poudre
- 250g de sucre glace
- facultatif: des colorants et/ou arômes

Matériel:
- un fouet électrique
- une poche à douille (il faut qu'on parle poche à douille d'ailleurs)

On commence par monter les blancs en neige. Moi, j'ai de la chance, j'ai un robot kenwood qui fait ça tout seul et très bien. Si tu as un batteur électrique, tu vas t'emmerder un peu parce que c'est long. Mais avant, on va éliminer toutes les causes possibles de non-montage de blancs en neige parce que c'est agaçant. 

- tu as un peu merdé en cassant l'oeuf, et il y a un peu de jaune dans les blancs. C'est le drame (vraiment) si tu le laisses, le blanc ne montera pas. 
- tu as fait la vaisselle rapidos et le bol est pas HYPER clean: le blanc ne montera pas. Rien de pire que le gras ou l'eau pour foirer les blancs en neige. 

Pour mettre toutes les chances de ton côté, je te conseille: 
- d'utiliser un saladier en inox ou en verre, pas en plastique, 
- de mettre un petit peu de sel ou de jus de citron dans les oeufs pour aider à les monter,
- de sortir les oeufs du frigo un peu avant pour qu'ils ne soient pas froids,

Donc on monte les blancs disais-je, et quand ils commencent à prendre, c'est à dire qu'ils sont passés du stade liquide au stade mousseux puis au début de blancs en neige, tu verses en pluie en sucre en poudre. Ça va "serrer" les blancs qu'on dit. Quand il ne te reste plus de sucre en poudre tu as déjà normalement des blancs bien fermes. Tu continues toujours à fouetter et tu ajoutes, toujours en pluie, le sucre glace, là ça va prendre une vraie texture de meringue bien collante.  On continue bien 10 minutes à fouetter jusqu'à ce que ça fasse le fameux bec d'oiseau. 
Si tu veux ajouter un colorant ou un arôme c'est justement pendant ces dix dernières minutes qu'il faut le faire. 
Moi ce jour là j'avais fait rose parce que rose CER JOLI.


Tu préchauffes ton four à 90° (en pensant à sortir les plaques), et tu t'équipes de ta poche à douille. Ou pas. J'ai un vrai problème avec la poche à douille. Je sais pas m'en servir j'y arrive pas. J'en fous partout, sur le plan de travail, par terre, dans mes cheveux ?! Mais jamais sur la plaque bien comme il faut.

Un jour, chez Mora, j'ai trouvé un ustensile à cupcake qui ressemble à ça. La marque du mien, c'est mastrad mais impossible de le retrouver sur les internets, et je l'avais payé 35€. En sortant de la boutique, je m'auto-flagellais d'avoir dépensé 35€ dans cette connerie qui à tous les coups ne réglerait pas mon problème. Et beh franchement c'est fantastique. Vachement plus facile d'utilisation que la poche à douille (puisqu'une fois que tu as mis la pâte dans le machin, elle peut plus ressortir et t'en foutre partout), plus précis aussi puisqu'elle fonctionne comme un pistolet, mes meringues sont NETTEMENT plus jolies maintenant que j'utilise cet instrument. D'ailleurs, si quelqu'un sait comment ça s'appelle et éventuellement où le trouver, ça m'intéresse.

Voila c'était la parenthèse poche à douille.



Donc. Tu prends ta plaque, ta poche à douille, du papier sulfurisé, et tu fais des petites meringues. Moi je les laisse sécher un peu, 15min, comme ça à l'air libre avant des les enfourner.

Ensuite pour la cuisson on a dit plus haut 90°. Et 1h/1h15 normalement ça suffit. Il faut quand même penser à ouvrir régulièrement le four (genre tous les quarts d'heure pendant 2 secondes) pour évacuer l'humidité.

Au bout d'une heure de cuisson tu auras des meringues dures à l'extérieure et collante à l'intérieur. Si tu les aimes dures à l'intérieur aussi, prolonge la cuisson de 30 minutes environ.

Mais le mieux du mieux, c'est le les laisser collantes à l'intérieur et de ne les manger que le lendemain, elles auront séchés "naturellement".




5 commentaires:

magret de canard en crumble de pain d'épices (ou comment ne pas péter un câble à noël)

21:40 Ornithorynque Chafouin 4 Comments

Réfléchir six mois à l'avance au menu du dîner de Noël, faire dix magasins différents pour réunir tous les ingrédients, se mettre en cuisine à 9h du mat', flipper de tout rater, arriver au dîner exténuée... Cette année ça ne sera pas pour moi. 
D'où cette recette de magret qui est non seulement hyper simple mais en plus très rapide (et une partie peut être réalisée à l'avance). En plus niveau matériel il te faut pas grand chose à part une poêle, un four et un mixer. 
Bref, de quoi passer un réveillon pas -trop- crispant. 


Pour 4 personnes: 

- des magrets de canard... Dans la plupart des recettes on conseille 1/2 magret par personne. Honnêtement, je sais pas si on est des ogres chez moi ou quoi mais j'en prends un par personne, d'autant que l'accompagnement est light
- 6 à 8 tranches de pain d'épices
- 5 cl de porto
- 75g de beurre
- 1 cuillère à soupe de miel
- des carottes: moi j'ai pris des carottes jeunes (donc toute petites) et j'en ai compté 3 par personne. Si tu prends des carottes "normales", je pense qu'une à deux par personnes suffisent,
- du sel, du poivre, de l'huile d'olive


On commence par faire revenir les magrets à la poêle, dans un peu d'huile d'olive. Pour cela, il faut lui ôter son gras et rassure-toi, suffit de tirer dessus ça part quasi tout seul. 

On réserve ensuite les magrets de côté, mais on garde la poêle pour faire les carottes. On baisse le feu, et on déglace avec le porto. Attention, ça pète partout. Aucune idée de pourquoi, mais j'ai redécoré une partie de ma cuisine, sans doute que le feu était encore trop fort. Bref. Si tu as des petites carottes, il suffit de les éplucher. Si tu as des carottes normales la cuisson sera bien plus rapide si tu les découpes en deux dans le sens de la longueur, et ça sera plus joli dans l'assiette. Tu fais revenir les carottes  et verses par dessus la cuillère de miel et tu couvres à hauteur avec de l'eau. Tu laisses à feu moyen, et 20 minutes plus tard c'est cuit. Tout ça, par exemple - je parle des carottes, pas du magret- tu peux carrément le faire la veille. 


Pendant le temps de cuisson, tu mets les tranches de pain d'épices au four à 100° pendant 1h pour le dessécher (tu vois ça aussi, tu peux le faire la veille). Moi j'ai réservé la moitié des tranches que j'ai juste passées au grille-pain pour qu'elles ne soient pas trop sèches et qu'il reste des "morceaux". Sinon c'est plus du crumble.
Tu oublies pas de sortir le beurre du frigo comme ça il sera bien mou. Quand les tranches sont "cuites", tu les passes au mixer, mais pas trop longtemps qu'il reste encore de gros morceaux. Puis, dans un bol, tu mélanges au beurre. Là, il ne te reste plus qu'à étaler la pâte-crumble sur un papier sulfurisé. Si tu le fais le jour même, tu le ranges au congel pour que ça se compacte un peu. Si tu le fais la veille, le frigo suffira. Ah, et perso je sépare mon crumble de pain d'épices en autant que j'ai de magrets. Comme ça j'ai plus qu'à les déposer sur les magrets quand je les sors du congel, et pas besoin de découper le crumble en en foutant partout.

Il est temps de récupérer le magret: on le pose sur un plat, on lui colle le crumble dessus. Bon après, c'est du crumble hein. ça VA s'effriter quand tu vas le poser sur le magret. Perso je pose le magret dessus, et je retourne à l'aide du papier sulfurisé. Si y'en a trop qui tombe sur les côtés, ben tu les remets avec tes petits doigts, c'est pas grave, panique pas.
Et hop au four 220° pour 5 à 8 minutes. Moi je l'aime très peu cuit, donc j'ai laissé 5-6 minutes. 



Et... VOILA. C EST TOUT. 
J'ai donc préparé cette "recette-test" hier soir, et je la retiens clairement pour le soir de noël. C'est hyper bon: le magret qui est très peu saisi reste bien tendre, ça contraste bien avec le crumble de pain d'épices qui croque sous la dent. Et la cuisson des carottes était parfaite. J'avais jamais testé cette technique, mais je retiens! 
Sinon en vrai, j'ai piqué la recette dans un vieux numéro d'ELLE cuisine, sauf qu'il ne s'agissait pas d'un crumble mais d'une "croûte" de pain d'épices. J'ai testé et j'ai moins aimé. Il suffit pour faire la croûte de réduire le pain d'épices en miettes plus fines. Mais je trouve que ça durci trop à la cuisson et que c'est moyen agréable du coup.

4 commentaires:

Biscuits à la cannelle

06:00 Ornithorynque Chafouin 5 Comments

En ce moment, on voit un peu partout la recette des étoiles à la cannelle. Du coup, comme je suis une personne influençable, j'avais envie d'en faire aussi. Mais comme je suis nulle pour suivre les recettes, j'ai encore fait n'importe quoi. Déjà, j'avais la flemme de chercher mon emporte pièces étoile, ça commençait mal. Alors j'ai fait des petites fleurs. Fuck la tradition, j'ai pas peur. Ensuite, j'avais pas assez de poudre d'amandes alors j'ai rajouté de la poudre de noisette. Et au final.... Ben c'était super bon. Alors hein. Voilà.


Pour une trentaine de petits biscuits:

- 100g de poudre d'amandes
- 50g de poudre de noisettes
- 150g de sucre en poudre
- 1 blanc d'oeuf
- 2 cuillère à café de cannelle
-pour le glaçage: un blanc d'oeuf et du sucre glace


On commence par battre le blanc d'oeuf en neige bien ferme. On lui ajoute ensuite petit à petit le sucre en continuant à battre.
Quand les oeufs sont bien fermes, on ajoute progressivement les poudres d'amandes et de noisette et la cannelle.

On fait alors une boule de pâte et on l'étale sur un centimètre d'épaisseur. Là tu découpes avec un emporte pièce étoile si tu veux être conventionnelle, ou avec ce que tu veux si tu t'en fous.


On dépose sur la plaque et.... On attends 12h. Oui c'est chiant hein.
Le lendemain, on enfourne à 220° pendant 4 minutes environ.


On laisse refroidir et on passe au glaçage. Pour faire le glaçage, suffit de monter le blanc en neige et de lui ajouter du sucre glace jusqu'à ce qu'on obtienne la texture voulu. Ensuite suffit de le répartir uniformément sur les petits biscuits et de les laisser sécher à l'air libre.




Merci merci ! 



5 commentaires:

Bonhommes de noël façon pain d'épices

06:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments

Oui. Bon. C'est un peu des biscuits de la Saint Nicolas et je suis à la bourre, d'accord.
Et ben moi je te dis de faire fi des conventions et de manger des bonhommes en pain d'épices à la Sainte Lucie, c'est bien aussi. 


Pour une dizaine de bonhommes:

- 250g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 100g de sucre
- 125g de miel liquide
- 2 cuillères à café de mélange pour pain d'épices (ou un mélange de cannelle, de girofle, d'anis etc...)
- 5 cl d'eau



Dans un saladier, on mélange la farine, la levure, le sucre et les épices. On leur ajoute ensuite le miel liquide et la moitié de l'eau.
Et là faut y aller avec les mains, parce que c'est un peu collant. On mélange bien et on ajoute le reste de l'eau, si besoin. 

La pâte n'est pas très agréable à manier: ça colle un peu, c'est dur de faire une boule, mais c'est normal: rassemble la pâte grosso merdo en boule, ça sera suffisant et enveloppe la d'un film plastique et hop au frigo pendant bien 1h, ça lui donnera le temps d'avoir un peu de tenue.


Quand la pâte a bien reposé, on préchauffe le four à 180° et on étale (ça sera plus facile que tu ne le crois) la pâte sur une épaisseur d'environ 1cm.
Tu peux fariner ton plan de travail avant mais pour moi la solution la plus efficace reste tout de même d'étaler la pâte directement sur du papier sulfurisé.

Il ne reste plus qu'à découper les formes souhaiter et à mettre au four pour 10 à 15 minutes.

Pour la déco, c'est un glaçage tout bête réalisé à partir de blanc d'oeuf et de sucre glace :)


Merci merci !

    2 commentaires:

    Biscuits au (vrai) gingembre

    06:00 Ornithorynque Chafouin 6 Comments

    La plupart des recettes de biscuits/cookies au gingembre que j'ai trouvé sur internet étaient faits à base de gingembre en poudre. A se demander à quoi sert le gingembre frais ?
    J'avais le souvenir des ginger cookies des prêt à manger à Londres (y'a fort longtemps, quand y'en avait pas encore en France et qu'il restait donc un intérêt à voyager) qui étaient merveilleux. Je ne sais pas si ceux-ci leur arrivent à la cheville mais bon.... Ils sentent bien le gingembre et c'est déjà pas mal :)


    pour une trentaine de petits biscuits:

    - 300g de farine
    - 1/2 sachet de levure chimique
    - 100g de gingembre frais
    - 165g de beurre mou
    - 165g de sucre roux
    - 2 cuillères à soupe de miel liquide
    - 1 oeuf


    On commence par travailler le beurre mou et le sucre jusqu'à ce que le sucre ait totalement "fondu". On ajoute ensuite le miel puis l'oeuf et enfin la levure et la farine.

    Il ne reste plus qu'à ajouter le gingembre: c'est mieux de commencer par l'éplucher... Puis on le râpe. Moi je l'ai fait à l'ancienne, avec ma râpe toute pourrie en utilisant les "gros trous". C'est un peu chiant à faire parce que le gingembre est plein de fils mais c'est pas le bout du monde.


    On mélange le tout, avec les mains c'est mieux, et on fait de petites boules qu'on aplati légèrement. On les dépose sur la plaque du four, en laissant pas mal d'espace - ça s'étale, attention- et hop au four pour 15 min à 180°.

    Il faut que les bords soient bien dorés et le centre encore mou, comme des cookies.


    Merci merci !



    6 commentaires: