Soupe de chou-fleur au gorgonzola (avec du bacon aussi quand même)

06:30 Ornithorynque Chafouin 3 Comments


Je trouve ça toujours hyper nulle de donner une recette de soupe. Comme de salade. Parce que bon, une fois que t'as lu le titre, a priori tu sais environ quoi faire pour la suite. Mais bon. Au cas où. 


Pour 2 personnes en plat principal/4 personnes en entrée:

- 1 chou fleur
- 40g de gorgonzola
- 1 tranche de bacon par personne
- 1 oignon
- 50cl d'eau + 1/2 bouillon cube
- 25 cl de lait

Découpe l'oignon en rondelle et fais le revenir dans de l'huile d'olive. Quand il est transparent, tu peux y ajouter le chou fleur (préparé, découpé en bouquet tout ça). Fais revenir quelques minutes et tu peux ajouter le lait et 25cl d'eau  dans laquelle tu auras fait fondre le demi bouillon cube pour commencer.


On laisse mijoter 20 à 30 minutes. Puis il suffit d’ajouter le gorgonzola en morceaux, de laisser fondre et c'est presque finito. 

C'est le moment de faire revenir les tranches de bacon dans une poêle à part et de rectifier l’assaisonnement de la soupe (pour ma part, c'était juste un peu de poivre).


On passe la soupe au mixer et selon l'épaisseur voulue, on rajoute plus ou moins de l'eau au bouillon.

Reste plus qu'à disposer avec amour le bacon par dessus et adios bitchachos. 



3 commentaires:

Entrée de Noël : Ceviche de saumon sauce vodka

09:44 Ornithorynque Chafouin 8 Comments

Je le sais, je le sens, t'es déjà en galère pour ton dîner de Noël. Alors comme @SandG_ elle est sympa (et moi aussi), elle a rameuté les blogs food pour te préparer ton menu et elle se charge, as usual, de la picole. 

Moi je voulais faire le dessert, mais jsuis arrivée après la bataille, ou alors Sand m'aime moins qu'elle le prétend, et du coup j'ai hérité de l'entrée. Sauf que moi en général, je fais pas d'entrée de noël parce qu'on bouffe du foie gras comme des ptits porcs. Et puis surtout je mets 4h à faire mon plat et mes 2 desserts (oui, deux desserts, jvous expliquerai un autre jour) du coup je vais pas EN PLUS faire une entrée. 

Bon bref, j'ai fait une entrée, du coup. Mais une entrée super rapide, et légère puis qu'à priori, tu vas baffrer après. Et aussi pas hors de prix. Y'a du saumon, certes, mais cru, si tu vas chez ton poissonnier tu verras qu'il y en a pour 4€ pour 2 personnes (et chez mon poissonnier parisien, en plus). 

Le ceviche, ça fait classe à dire, tu pourras te la péter à noël en racontant que c'est un plat sud américain et tout. En vrai c'est juste du poisson cru dans une marinade d'agrumes. Bim.

Pour 2 personnes, donc:

- 2 filets de saumon (tu demandes à ton gentil poissonnier d'enlever tous les trucs dégueu type arrêtes et peau)
- 1 citron vert
- 1/2 citron jaune
- 1 cuillère à café de sucre
- des baies roses
- 10cl de crème liquide
- 1 verre à shot (si t'as pas de verre à shot, environ 50ml) de vodka

et attention le reste est tout à fait modifiable, parce que moi j'ai utilisé:

- 1 fenouil cru (oui personne aime le fenouil. Encore moins cru. C'est con, ça se marie hyper bien. Mais si t'aimes vraiment, vraiment pas, tu peux remplacer. Je serais triste, mais tu peux. Par du chou blanc par exemple)
- des pousses d'alfalfa pour la déco un peu et le piquant aussi

Pour la préparation c'est honteusement simple et en plus tu peux (il faut) le faire à l'avance. Tu te saisis de tes filets de saumon et tu les découpes en tranches fines, genre 5mm. 


Tu presses ton citron vert et ton demi citron jaune et tu ajoutes la cuillère à café de sucre. Tu disposes le saumon dans un plat creux et tu verses le jus de citron par dessus, de façon à ce qu'il soit bien recouvert. Et là c'est environ fini. Tu filmes, et tu mets au frais. Le poisson va cuire dans le jus de citron. Passe mélanger de temps en temps. Au minimum, il faut laisser mariner 2h, mais tu peux tout à fait le laisser la journée. 


C'est prêt quand le saumon a changé de couleur. 


Là il ne te reste plus qu'à faire la sauce en mélangeant la vodka et la crème liquide, avec un peu (disons 2 cuillères à soupe) du jus de citron dans lequel le poisson a mariné. 

Voilà reste plus qu'à découper le fenouil en petits morceaux (ou le chou) et à disposer le saumon par dessus, avec l'alfalfa, quelques baies roses et la crème de vodka. 


Maintenant, tu peux boire le reste de la vodka, affronter ton dîner de noël et picoler aussi ce que Sandrine t'a trouvé pour aller avec ça.


8 commentaires:

Christmas cookies: chocolat blanc & cranberries

06:30 Ornithorynque Chafouin 1 Comments


Une recette de cookies qui change un peu et puis comme y'a du rouge et du blanc, j'ai décidé que c'était des cookies de noël. Mais sinon, pas plus que ça. J'avais jamais mangé de cranberries ailleurs que dans un cosmopolitan. Et en fait c'est bon,c est acide, ça contrebalance bien le côté sucré du chocolat blanc. Bref, c'est banco pour les christmas cookies. 

Pour une quinzaine de cookies:

-110g de beurre mou
- 70g de sucre roux
- 70g de sucre blanc
- 1 oeuf
- 200g de farine
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 70g de chocolat blanc
- 100g de cranberries deshydratées

On commence par préchauffer le four à 180°. 


On mélange ensuite le beurre et les sucres jusqu'à obtenir une texture "pommade", puis on ajoute l'oeuf. Quand le tout est à peu presque homogène, on verse la farine et le bicarbonate. On mélange bien bien (avec les mains, on en fout partout <3) et quand on ajoute les cranberries et le chocolat coupé en morceaux.


On forme alors des petites boules de pâtes (une trentaine de gramme) qu'on aplatit légèrement, on dispose le tout en quinconce sur la plaque du four et hop c'est parti pour une dizaine de minutes.


Adios Bitchachos. 

1 commentaires:

Gâteau ultra moelleux à l'orange

06:30 Ornithorynque Chafouin 5 Comments


Ce week-end je me suis lancée dans la confection d'orangettes. Et je me suis donc retrouvée avec six oranges toutes nues, bonnes à rien. Vu que j'allais pas jeter ces pauvres oranges, j'ai improvisé un gâteau qui n'a pas vraiment la gueule du siècle mais qui était vraiment SUPER bon. C'est un peu mon bonheur du petit dej ces derniers jours - et en plus il se conserve nickel. 

Pour ce gâteau il te faudra:

- le jus de 6 oranges ( à diviser: le jus de 4 oranges d'un côté et de deux de l'autre)
- 110g de beurre  à température ambiance
- 120g de sucre (80g pour le gâteau, 40 pour le sirop)
- 40g de sucre roux
- 3 oeufs
- 200g de farine
- 1 sachet de levure chimique

On commence par mélanger le beurre et les 80g de sucre + 40g de sucre roux jusqu'à obtenir une texture pommade. On ajoute ensuite les oeufs. 

On passe ensuite à la farine et à la levure pour finir avec le jus des 4 oranges. 

On beurre et on farine bien bien un moule et on verse la pâte. Direction le four pour 40min à 160°.


A la fin de la cuisson du gâteau, on met sur le feu le jus des deux oranges restantes, avec les 40g de sucre et on porte à ébullition forte quelques minutes. 

On sort le gâteau du four, on le démoule et on verse le sirop/jus d'orange dessus. 


Voilà. Le gâteau sent bien l'orange, c'est moelleux, c'est spongieux, c'est bonheur (et on a pas gâché 6 oranges)... Mais c'est moyen beau. 



Adios bitchachos.

5 commentaires:

Noël: les orangettes au chocolat

06:30 Ornithorynque Chafouin 4 Comments



Visiblement, l'orangette divise. Moi, en vrai, j'aime pas (trop) ça. Mais je voulais, d'une part en offrir, d'autre part comprendre pourquoi ça coûte une blinde. Et après avoir passé 2j sur mes orangettes: je comprends. Non pas que ce soit compliqué mais putain c'est long et ça fout le bordel. Et surtout pour 6 oranges, je n'ai récupéré que 150g d'orangettes. Moyen rentable. Mais c'est finalement assez facile et y'a surtout du temps d'attente, plus que du temps de préparation.
Si t'as envie de te lancer, sache que je te prépare également cette semaine, une recette avec le reste des oranges utilisées. Parce que bon, c'est un peu couillon de prélever la peau de six oranges et de les jeter après.

Pour environ 150g d'orangettes:

- 6 oranges
- du sucre en poudre (selon le poids des oranges, faudra voir ça après)
- 100g de chocolat


On commence d'abord par récupérer les écorces. Pour ça, tu commences par découper le haut et le bas de l'orange pour qu'elle tienne droite. Avec un grand couteau qui coupe bien, tu "pèles". C'est plus simple que ça en a l'air, même si j'ai eu quelques ratés.


Une fois que tu as récupéré l'écorce, tu la découpe en petites lanières. Là, pour enlever l'amertume, on va la faire bouillir. Au moins trois fois (je l'ai fait 4 fois du coup). On met les orangettes dans une casserole, à l'eau froide et au premier bouillon, on vide. Et on recommence donc.


Quand les orangettes sont débarrassées de leur amertume, il faut les confire. Pour cela, il faut les peser, et préparer le même poids en sucre.

Toujours dans ta casserole, tu refous les orangettes et tu couvres d'eau à hauteur (c'est à dire qu'il ne faut pas que ça dépasse le niveau des écorces) et tu ajoutes le sucre. Tu touilles un peu, et tu laisses à feux doux pendant 30 minutes.


La demi heure passée, tu peux sortir les orangettes de leur sirop et les déposer sur une grille, pour qu'elles sèchent.... Et là il faut attendre 24h pour continuer.


Là tu as le choix; tu peux les manger comme ça, en les parsemant juste de sucre en poudre. Ou alors tu les trempes dans le chocolat. Pour cela, il faut faire fondre 100g de chocolat à la casserole en y ajoutant un peu d'eau pour liquéfier. On trempouille et retour sur la grille pour sécher quelques heures.


Alors c'est sûr c'est moins beau que celles achetées toutes faites. Mais c'est aussi bon.

Voilà. Adios bitchachos.

4 commentaires:

Comfort food level 100: Mi-cuit au chocolat, cœur de crème de marron

06:30 Ornithorynque Chafouin 7 Comments


Franchement qu'est ce que vous voulez que je vous dise. C'est hyper rapide à faire, il faut peu d'ingrédients, peu de matériel et c'est bon, même quand, comme moi, on est pas super fan de la crème de marron. Donc voilà, du gras tout benef. 

Pour 6 petits mi-cuits (attenzione, j'ai des petits petits moules, genre si tu fais ça dans des moules à muffin, ça n'en fera que 4):

- 50g de farine
- 60g de sucre glace
- 100g de beurre
- 100g de chocolat noir
- 100g de crème de marron (tu noteras un certain équilibre dans le gras)
- 2 oeufs

On commence par faire fondre le chocolat et le beurre à la casserole (ou au bain marie si t'as envie de t'emmerder). 

Dans un saladier, on fouette les deux oeufs avec le sucre, puis on ajoute la farine. 

Là, en toute logique, t'auras compris qu'il faut verser le chocolat fondu dans le saladier et déjà t'as ta pâte. 


Ensuite, tu beurres et tu farines tes moules, et t'y verses la pâte. Armé d'une petite cuillère, tu déposes environ n'importe comment (t'as vu moi j'en mets partout) une grosse cuillère à café de crème de marron au milieu. 

Et là tu fous au frais, un peu. Une grosse demi-heure, une heure c'est mieux. 


On se rattrape sur la rapidité de folie de la cuisson: 210°, 8 minutes et c'est prêt. Tu laisses refroidir 2 minutes pour pouvoir démouler sans faire un carnage...Et paf 12 000 calories dans ta gueule.  


Adios bitchachos.



7 commentaires:

Pizza-Pretzel à l'artichaut et au chèvre

06:30 Ornithorynque Chafouin 2 Comments


J'avais déjà eu l'occasion de tester la pâte à pretzel dans ma recette de mussel chowder. Et franchement c'était super bon. Donc en pâte en pizza, ça pouvait qu'être une grosse  #win. Le seul petit bémol c'est la taille de la pizza, qui m'a causé bien des soucis. Parce que, comme tu le verras, il faut la pocher dans l'eau. Et putain, va sortir ta pizza détrempée sans faire un carnage. J'avais déjà anticipé un peu le truc en faisant des pizza individuelles vu que j'ai pas de casserole géante de type pizza 4 personnes mais c'était déjà bien trop prétentieux. En revanche, en format "apéro" ça aurait été tout à fait gérable. Jsuis couille comme ça parfois. Mais te voilà prévenu(e). 

Pour le reste, j'ai repris ma recette précédente, mais comme je suis sympa je te la remets là. Après pour la garniture tu peux aussi faire ce que tu veux. Mais vu que le pretzel c'est bon que si tu fous plein de gros sel dessus je te déconseille de me foutre de la merguez par dessus. 

Pour 2 pizza individuelles: 

- 150ml de lait tiède + 50ml d'eau tiède (30 sec au micro-ondes quoi)
-2g de sel (allez, 4 pincées)
- 1 cuillère à soupe d'huile végétale
- 5g de sucre
- 1 sachet de levure boulangère (genre briochin, tu vois pas la alsa rose)
- 280g de farine
- de la fleur de sel

+ de quoi faire un bain de cuisson (moi je me suis servie d'une sauteuse)
- de l'eau
- 1 cuillère à café de sel fin
- 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

Pour la garniture: 
- 2 artichauts
- 1 buchette de chèvre cendré
- 100g de crème d'artichaut (si si ça se trouve chez monop)

On commence par faire la pâte. Si tu as un robot, lucky you, empare toi du crochet. Si tu n'en as pas ça va être sticky je te préviens. 

Dans le bol du robot (ou ton saladier) tu mélanges la farine et un peu de fleur de sel. Dans un petit saladier, tu délayes la levure dans le lait et l'eau tiède puis tu ajoutes le sucre et l'huile. 

On verse alors cette mixture sur la farine et on laisse le robot une dizaine de minutes. Ou tes mains quoi. Jusqu'à ce que ça soit collant encore un peu mais gérable. Genre tu t'en fous pas partout.


On fait à peu près une boule et on laisse lever 1h sur le radiateur. Quand elle a bien poussé, il faut dégazer la pâte ça veut dire pétrir rapidement, tu vas sentir qu'elle s'affaisse. 


Là tu peux façonner tes pizza, et tu laisses encore lever 15min et tu ré-applatiras un peu après. 


En attendant, cuis à l'eau tes artichaut (hop eau bouillante salée, environ 20min, après leur avoir cassé la queue d'un coup sec, oui, parfaitement).

Quand ta pâte est prête, allume le four à 200° et fait bouillir l'eau dans ta sauteuse/casserole avec le sel et le bicarbonate. On poche alors les mini pizza environ 2 minutes. 

Et hop, sur la plaque de cuisson avec un peu de gros sel sur les bords et 10 à 15min pour que la pâte dore. 


Quand la pâte a une jolie couleur, reste plus qu'à garnir en étalant la crème d'artichaut et en dispersant l'artichaut cuit par dessus. Donc pas TOUT l'artichaut, chaton. Si tu n'en as jamais préparé toi même, il faut: enlever les feuilles extérieures (là tu peux grignoter la base c'est bon) et récupérer les feuilles intérieures, plus fine. On leur coupe le bout (décidément) qui est trop dur à manger et on garde le tendre. Une fois arrivé au coeur, tu enlèves les espèces de petits poils et tu gardes le coeur, que tu découpes en morceaux. 


Et voilà, tout ce qui se bouffe, tu le balances sur la pizza, avec le chèvre découpé en tranches, et un peu de poivre. 

Moi j'ai tout foutu direct à 240° pendant 7 minutes environ parce que j'ai pas de patience et c'était très bien comme ça. 

Adios Bitchachos. 

2 commentaires:

* Cadeau * Cocktails de Petits Pots

06:00 Ornithorynque Chafouin 18 Comments


Il y a quelques temps, j'ai eu l'occasion de discuter avec Elise Morfin (du bar à petits pots) de son projet de réaliser un livre de recettes de petits pots, et d'en profiter pour faire une bonne action. 

Alors je dois l'avouer, les recettes, ça me parle, les petits pots beaucoup moins. Mais bon, le projet avait l'air cool et surtout comme Elise est encore plus cool, elle m'a raconté qu'elle voulait verser tous ses droits d'auteur à la Banque Alimentaire

Donc double bonne idée: donner des idées aux mamans qui n'en peuvent plus de la purée de petit pois, épargner aux gosses les immondes petits pots tout prêts et en plus récolter de l'argent pour lutter contre la faim. 



En plus, ça marche aussi sur les chats, visiblement. 

D'ailleurs à ce sujet, un "village de la solidarité alimentaire" est organisé à Paris, sur le parvis de l'hôtel de Ville, les 28 et 29 novembre prochain. 

Là bas tu pourras apprendre comment se déroulent les collectes mais aussi participer à des ateliers cuisine, apprendre à lutter contre le gaspillage alimentaire, découvrir les actions quotidiennes de la Banque Alimentaire et aussi rencontrer Mlle Elise susmentionnée. En plus, comme elle est vraiment cool -je te l'avais déjà dit - elle pourra non seulement te dédicacer son livre mais en plus, elle te prépare des coffrets cadeaux de naissance tout prêt qui vont t'épargner la galère de trouver un cadeau pour BB1 de ta collègue de bureau. Et pour la bonne cause, en plus. 

Bref, revenons-en à ce bouquin que je t'offre l'occasion de gagner, parce que moi aussi j'suis sympa. 

Perso, j'y connais rien en petits pots. Ou en gosses en général. Mais j'ai quand même parcouru le livre. Première chose; il est joli, avec des pages épaisses et plastifiées: bon point pour un livre cuisine dont tu te serviras probablement tous les jours, tu pourras renverser de la purée de carottes dessus sans le pourrir. 

Ensuite, c'est hyper clair. Y'a une première partie sur ce que ça mange, un gosse et comment et dans quelle quantité et à partir de quel âge que presque je me dis si on me laissait un gosse sur le pallier je pourrais gérer sans l'intoxiquer. 

Et même à la fin, t'as un petit calendrier pour te rappeler quand c'est déjà, la saison du salsifi. 

Enfin, la partie qui me parle: les recettes. Toutes ont un nom d'à peu presque cocktail pour adulte et c'est un peu marrant. En plus une des premières recettes sur lesquelles je suis tombée contenait du reblochon, alors jsuis convaincue direct. 


En plus, les recettes sont originales, faciles, et avec des ingrédients pas complètement cinglés non plus, que des trucs trouvables en bas de chez toi. 

Et puis t'as plein de recettes, du sucré et du salé. 



Bref, si t'en as marre que tes dîners ressemblent à ça 


ou que t'en es arrivé là



file l'acheter. 12.95€ c'est peu cher payé pour arrêter de te prendre la tête tous les soirs sur le menu du chiard. 


Sinon, tu peux aussi tenter ta chance ici, puisque j'ai un exemplaire à te faire gagner. Pour gagner je pourrais te dire d'aller liker la page du bar à petits pots (ici) de la suivre sur twitter () ou même de me liker moi tiens (viens), je pourrais t'encourager à faire un don à la Banque alimentaire (ça vraiment ça serait cool).

En vrai tu fais ce que tu veux. Tu commentes juste ici en me laissant ton mail. Si tu veux me raconter tes galères de petits pots, vas y, on pourra se moquer. 

Moi, jvais aller préparer un petit pot au chat, visiblement. 


Adios bitchachos, le résultat dans une semaine tout pile. 


*** hop hop hop finito ***

J'ai tiré au sort et quelle joie, quelle bonheur de constater qui est l'auteur du commentaire n°6


Parce que la pêche, je le sais, t'es VRAIMENT en galère avec la bouffe. Merci pour votre participation et n'hésitez pas à l'acheter sinon, cer bonne action. Bisous. 

18 commentaires:

Pâtes sauce ail-parmesan & champignons de Paris

07:00 Ornithorynque Chafouin 23 Comments



A chaque fois que je fais moi même une sauce pour les pâtes je suis déçue. D'ailleurs, c'est pareil avec les sauces du commerce. Je les trouve souvent trop liquides, elles n'accrochent pas aux pâtes et du coup t'en as plus au fond de l'assiette que vraiment autour de tes spaghettis et c'est un peu la tristesse totale.
Bref, là c'était improvisation totale avec des trucs qu'a priori, tu es susceptible d'avoir chez toi - ou au franprix en bas. Et j'étais assez contente de moi parce que déjà c'était bon, mais en plus la sauce était bien épaisse comme j'aime.
Bon en revanche, c'est pas léger-léger et tu risques fortement de sentir mauvais de la bouche (référence inside)


Pour 2 personnes:
- 250g de pâtes au choix (là des linguine, mais tu fais ce que tu veux)
- 20cl de crème liquide
- 90g de de parmesan
- 250g de champignons de Paris (je vous ai déjà fait chier sur les champignons de Paris ? Je sais plus. Bref, prends les frais siteuplé. Même il y'en a des déjà découpé au rayon frais avec les salades. Mais pas en boîte c'est du plastique immonde sans goût)
- 4 gousses d'ail
- de la ciboulette
- du poivre

On commence par faire infuser l'ail dans la crème liquide. J'ai mis 4 gousses d'ail parce que j'ai peur de rien, et le goût était pas violent mais bien présent. Si t'as peur, tu peux n'en mettre que 2.

(ce degré de précision intense me fait penser à ....)


Bref, reprenons. Donc t'as tes gousses d'ail, 2 ou 4 ou 12, tu les prépares -tu épluches et tu enlèves éventuellement le germe vert au milieu) et tu les fous dans une casserole, avec la crème liquide. Tu mets sur feu fort et dès que ça frémit, tu baisses un peu et tu mélanges vaguement pendant 10 minutes.


Ensuite, tu laisses reposer l'ail dans la crème tiède pendant une petite demi heure. Genre tu vas prendre un bain, tu commences ton apéro ou whatever, mais laisse infuser. Même 20 minutes si vraiment t'as pas le temps. Une fois que c'est bien infusé tu enlèves les gousses. Tu pourrais aussi les mixer dans la crème mais pour ça, il faudrait cuire un peu plus longtemps et moi j'ai la flemme et puis après ça va être vraiment fort en ail. Mais bon tu fais ce que tu veux, chaton.


Bref, on reprend. Maintenant on passe aux champignons: on les nettoie et on les coupe en morceaux et hop à la poêle avec un peu d'huile d'olive.


On passe ensuite à la cuisson des pâtes. Comme je sais pas ce que tu vas utiliser comme pâte, je t'invite à regarder sur le paquet.

Pendant que les pâtes cuisent, on finit la crème: on remet sur feux doux et on ajoute le parmesan râpé. On touille bien pour que le parmesan fonde et voilà finito.

Reste plus qu'à mélanger les pâtes, la sauce et les champignons. Un peu de poivre, de ciboulette et c'est prêt.



Adios bitchachos.

23 commentaires:

Petits sablés aux biscuits roses de reims

07:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments

Promis dernière recette sucrée cette semaine. Bon en même temps dernière recette tout court de la semaine.


L'autre jour j'ai vu dans un de mes nouveaux bouquins de biscuits de noël (ouais ça va arriver) cette recette et je me suis dit que j'allais pousser le vice jusqu'à faire les biscuits roses. Ouais ben non, hein. Enfin si, mais faut des putains de moules à biscuits roses de reims et tu penses bien que j'en ai pas. On peut aussi les faire dans des moules à financiers mais j'en ai pas non plus #blogueuseencarton. Bref, je l'ai tenté à l'arrache, sans moule et à la poche à douille et le résultat était hyper bon mais hyper moche. Vraiment vraiment moche. Du coup j'ai eu honte de vous le montrer et j'ai réduit le tout en poudre pour faire ces sablés.

Et là tu te dis que t'en as rien à battre de mes échecs personnels et t'as bien raison. Donc pour en revenir à la recette, jsuis un peu perplexe du concept de "biscuit au biscuit" mais c'est bon, c'est joli donc bon. C'est pas plus con que les cookies au m&m's.

Pour 30 à 35 sablés:

- 110g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 60g de poudre d'amande
- 20g de sucre glace
-75g de beurre à température ambiante
- 1 oeuf
- 9  biscuits roses de reims
- colorant rouge

On commence par réduire en poudre bien fine les biscuits roses. Je suppose que tu peux le faire au robot, moi je l'ai fait au mortier, à l'ancienne. Et j'ai ensuite passé au chinois pour que ça soit bien fin, mais t'es pas obligé.


Ensuite, on mélange dans un saladier la farine, la levure, le sucre glace et la poudre d'amande. On ajoute ensuite les 3/4 de la poudre de biscuits, on gardera le reste pour parsemer sur les sablés.

On ajoute enfin le beurre en morceaux et on tripatouille la pâte jusqu'à ce qu'elle soit sablonneuse. Là on ajoute l'oeuf et le colorant rouge (j'ai du mettre 5 ou 6 gouttes).

Une fois que ta pâte est homogène mais encore un peu collante, tu la mets dans un torchon et hop au frigo pour 30min.


Voilà, tu étales ta pâte sur une épaisseur de 5mm maximum, tu fais des formes rigolotes, tu saupoudres du reste de poudre de biscuits et tu fous au four à 200° pour 10 minutes.....



... (ou 15, comme moi, parce que tu t'endors sur ton canapé et du coup c'est un peu trop cuit mais c'est bon quand même alors ça va c'est bon vous allez pas m'emmerder pour un petit peu de bords brunis. Bisous).


*attention, cette recette ne fonctionne pas si tu n'as pas d'emporte pièce dinosaure.

3 commentaires: