Tarte (à peu près) bouquet de fleurs aux pommes et caramel beurre salé

21:17 Ornithorynque Chafouin 1 Comments

La recette de la tarte aux pommes de la fête des mères que j'ai instagramé ce week end. A la base c'est Passard qui réalise la tarte bouquet de fleurs et beaucoup mieux que moi donc j'ai un peu honte de mon truc. Mais bon j'ai tenté une version "facile" pour la réalisation des fleurs et j'ai juste eu un petit peu envie de mourir donc ça va. Sinon, pour le reste de la recette, c'était total freestyle. 
Donc j'ai fait une pâte amandine, mais tu peux faire une pâte sablée et même en acheter une toute prête si tu veux.


Pour la pâte amandine:

- 250g de farine
- 125g de beurre à température ambiante
- 125g d'amandes en poudre
- 100g de sucre
- 1 pincée de sel
- 2 oeufs

Pour la réalisation, c'est comme une pâte brisée: on verse la farine, on mélange avec le sucre et les amandes, puis on ajoute le sel et les oeufs et enfin le beurre ramolli. On mélange pas trop trop, juste pour que ça soit homogène et on laisse 1/2h au frigo.



Pour la partie de type pommes il te faudra.... 6 pommes, un peu d'eau, un peu de sucre et SURTOUT une mandoline ( et un machin pour évider les pommes)
Pour les pommes, moi j'ai pris des pink lady parce qu'elles ont une belle couleur et c'est ça qui fait la tranche colorée du bouquet. Genre si ta pomme elle est verte ça marche pas. Mais en gros, faut de la pomme rouge. 

Donc tu commences par faire une compote avec une des pommes, un peu d'eau, un peu de sucre. Jusque là tu devrais y arriver. 


Pendant ce temps, sors la pâte du frigo, abaisses la et mets là dans ton moule après l'avoir beurré ou chemisé, et tu la mets un peu au four, à 180°. Pas trop, juste 10-15min qu'elle commence à colorer mais que le fond reste "mou". 

On passe au bouquet. Pour faire les fleurs, tu commences par enlever le coeur de la pomme avec le machin pour évider la pomme. Mais TU L EPLUCHES PAS.
Et là tu la passes à la mandoline. T'auras donc des tranches de pommes avec un trou au milieu si t'as tout compris. 
Là tu coupes sur un côté pour "ouvrir" le cercle et tu roules. Quand t'as réussi à faire ta première fleur, remets toi de tes émotions et récupères le fond de tarte sur lequel tu étales la compote, ça aidera à faire tenir tes fleurs. 

Et puis là c'est l'opération roulage de fleurs. C'est la galère, je te le cache pas. 


Là c'est environ le moment où tu perds foi dans la vie et où tu sais plus pourquoi t'as fait ça et t'as envie de laisser tomber et de couper le reste en quartier parce que putain qu'est ce qu'on s'en fout de ces fleurs de merde, en plus elles sont moches. 


Bon voilà, quand t'as fini de rouler tes fleurs, que t'as perdu tout sens commun et que t'es sérieusement à deux doigts de craquer dans ta cuisine sur une tarte à la con, tu la fous au four (toujours à 180°) et tu vas pleurer dans ton canapé parce que vraiment, t'en peux plus de cette tarte. 

Voilà, 30 à 40min plus tard c'est prêt. Tu reprends goût à la vie et soudain tu réalises qu'il te reste le caramel beurre salé à faire. Mais t'inquiètes, c'est facile, le caramel beurre salé. 


Pour le caramel beurre salé, donc, il te faudra: 

si tu veux un gros pot comme moi parce que tu sais que tu finiras bien par le manger sur autre chose:
- 130g de sucre
- 40g de beurre salé (du bon avec du gros sel dedans hein)
- 20cl de crème liquide (si tu veux que ça fasse vraiment "sauce", si tu le veux plus épais... Bah t'en mets moins hein)
Si tu veux la moitié d'un pot.... Divise les proportions, genius. 


Si tu sais pas comment faire un caramel, je t'explique. Il te faut une casserole. Tu peux soit y verser directement le sucre (on dit que c'est un caramel à sec) soit y ajouter un peu d'eau (une cuillère à soupe) parait que c'est plus facile. 

Ensuite, tu mets la casserole sur feu assez fort et... TU TOUCHES PAS. JAMAIS. ON REMUE PAS LE CARAMEL. On attend. On attend que ça brunisse bien partout et que le sucre soit tout fondu. 


Quand c'est fait, on sort du feu et on ajoute le beurre salé: là tu peux mélanger à la cuillère en bois. Quand c'est bien fondu,on remet un coup sur le feu - moyen cette fois- et on ajoute progressivement la crème jusqu'à l'onctuosité désirée. Et voilà. 


Maintenant tu peux te la bouffer, ta merveilleuse tarte. 

Merci merci 


1 commentaire:

  1. Vraiment, tu te donnes pour nous, merci.
    PAr contre, pas merci, parce que maintenant j'ai envie de faire la même, que je n'ai pas de mandoline, et que j'ai trüs peur d'y laisser un peu de mes nerfs.

    RépondreSupprimer