Pimp my Sashimis

07:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments

Les sashimis pimpés c'est un truc que je fais hyper souvent le soir parce que c'est rapide, relativement sain, et puis surtout ça cale bien. Mais je pensais pas en faire une recette pour autant vu qu'il y a un peu rien à faire.



Mais vous m'avez tous vexée l'autre soir à liker massivement ma photo sur instagram alors que d'habitude, disons le, vous en avez rien à battre.


Anyway, bande de feignasse, voilà comment pimper vos sashimis. 

Pour 2 personnes:
- 300g de pavé de saumon*
- 1/2 oignon rouge
- 2 avocats
- 2 cuillères à café d'huile de sésame
- 4 cuillères à café de sauce soja
- des graines de sésame

* alors explication : c'est pas la peine d'aller acheter un plateau de sashimis à 15 balles chez sushishop. Tu peux aller chez ton poissonnier (ou même au rayon poisson du supermarché) et tu prends du pavé ou du filet de saumon. Si tu vas chez le poissonnier et que tu lui demandes avec les yeux de l'innocence, il t'enlèvera même la peau qui pue du saumon. Et c'est pas si cher, pour 300g de saumon, t'en auras environ pour 10€.

Voilà donc la non recette:


Tu prends ton filet de saumon et tu le découpe en morceaux. 
Tu fais pareil avec les avocats.
L'oignon rouge, mieux vaut l'émincer, quand même.


Tu prends le saumon découpé, tu le fous dans un bol avec l'huile de sésame et la sauce soja et tu laisses mariner 3 minutes.


Reste plus qu'à tout mélanger et à parsemer du sésame dessus. Voilà voilà.


3 commentaires:

Biscuits à la pistache, chantilly mascarpone-citron vert & fruits rouges : le test IRL

07:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments



J'ai récemment appelé à l'aide sur twitter car je cherchais une recette de gâteau pour un anniversaire.... sachant que:
- je suis pas très douée en pâtisserie
- j'avais pas envie d'y passer 6h
- je voulais un truc joli quand même

Et là plusieurs personnes m'ont renvoyées ici. J'ai trouvé ce gâteau complètement canon mais je me suis aussi dit qu'avec mes deux mains gauches ça allait être un fail total. Parce que l'esthétisme culinaire et moi, ça fait souvent deux. 

Au final, en lisant la recette je me suis dit que ça avait pas l'air si compliqué (là je sais, t'as un doute. Mais si je te jure). 

Donc me voilà lancée pour le "biscuit pistache cueillette de fruits rouges et chantilly citron vert"....SO FANCY SO CLASSY



.... Et ce que ça donne IN REAL LIFE. 


Bon j'avoue que j'ai presque honte de mon résultat tellement celui du blog susmentionné est canon. Mais les non initiés/goûteurs dudit gâteau ont trouvé ça hyper beau et super bon j'en conclu donc que ACHIEVEMENT UNLOCK mon gâteau était pas trop moche. 

Enfin MES gâteaux puisque j'ai fait des portions individuelles, mais ne t'inquiètes pas je t'explique tout et même que je t'ai un peu simplifié la recette (parce que les pâtissiers ils se touchent un peu parfois la nouille quand même)



Pour 5 gâteaux individuels ou 1 gâteau pour 5:

- 100g de poudre d'amande
- 3 oeufs
- 12g de maïzena
- 40g de pâte de pistache (je t'explique comment la faire ici mais sinon ça s'achète)
- le jus d'un citron vert
- 55g de beurre
- 75g de sucre



On commence par préchauffer le four à 180° et par faire foudre le beurre au micro-ondes. 

Dans un saladier on fouette la poudre d'amande avec un blanc d'oeuf (garde le jaune, tu l'ajoutes dans 3min), et 50g de sucre.

Tu ajoutes ensuite le jaune d'oeuf, le jus de citron, la pâte de pistache et le beurre fondu. Tu mélanges bien bien pour que ça soit pas trop grumeleux. 



Dans un bol à part tu montes 2 blancs en neige (là j'ai pas besoin des deux jaunes, fais-en ce que tu veux, un masque pour les cheveux je ne sais pas). Quand ils sont assez fermes, tu ajoutes 25g de sucre et tu fouettes encore un peu. 

On ajoute enfin les blancs en neige dans la pâte mais avec une cuillère en bois cette fois (tu peux laver le fouet on en a plus besoin). 

On passe alors à la cuisson: si tu fais cuire en moules individuels, compte 10 à 12 minutes. Pour un gros gâteau (je n'ai pas testé) la recette indique 20 min. 

Tu laisses refroidir et tu passes à la chantilly: 

- 100g de crème fraiche épaisse à 30% de matière grasse au moins
- 60g de mascarpone
- les zestes d'1/2 citron vert
- le jus d'1/2 citron vert
- 15g de sucre



là je te propose 2 versions. La version "blogueuse pâtisserie" et la version "lorni a la flemme". 

La vraie recette c'est de tout foutre dans un bol et de monter au fouet. Déjà c'est pas bien compliqué. 

Mais comme je suis une vraie arnaque du blog food ben j'ai acheté un mélange tout prêt chez Elle&vire avec du mascarpone et de la crème et autant te dire que ta chantilly elle est montée et bien ferme en 2 secondes. 

Si tu choisis la version feignasse, n'ajoute pas de sucre mais seulement le zeste et le jus du citron, une fois que la chantilly est bien montée. 

Tu mets ta chantilly dans ta poche à douille (ou ton pistolet à pâtisserie) et tu laisses au frigo.



Voilà t'as fait le plus gros. Il te reste le "montage" pour cela, il te faudra
- un peu de confiture de framboise
- quelques framboises, groseilles ou n'importe quel fruit rouge qui te plait
- des feuilles de menthe, des pistaches, ce que tu veux pour la déco (oui parce que les fleurs c'est joli mais franchement j'en trouve une fois sur 10 à mon monop alors que bon, mon monop est huge et je vis en plein paris donc ça doit pas être évident à trouver partout. Sauf si t'as un jardin, quoi)

Pour monter le gâteau tu n'as qu'à tartiner le biscuit de confiture, à ajouter la chantilly sur le dessus et à décorer avec les fruits. 



Verdict ? J'ai pas trouvé ça galère à faire DU TOUT. En 1h c'était bouclé. C'est certes pas aussi joli mais c'est pas mal quand même et surtout.... C'est VACHEMENT BON, mais genre vraiment. Donc allez, à ton tour !






3 commentaires:

Gontran va te faire préférer le train (sncf, food & concours inside)

07:00 Ornithorynque Chafouin 19 Comments

Quand  @Blancsabrina m'a contactée pour me proposer de goûter de la bouffe, EVIDEMMENT j'ai dit oui, sans même chercher à savoir.  


Et en fait, il s'agissait de tester les nouveaux menus proposés à bord des Intercités. De la bouffe de train SNCF quoi. Là tu te dis: DECEPTION.

Sauf que moi je suis experte ès bouffe de train. Tout voyage créé chez moi une sorte d'obsession pour la bouffe: je ne sais ni où ni quand je vais manger pour la prochaine fois. Autant te dire que c'est l'angoisse. Du coup j'engouffre tout ce qui est dispo et je campe au wagon bar.

Et ça marche pour tous les voyages, même dans un Paris-Aix pour aller voir ma mère (je recommande le bagel au saumon), dans l'eurostar (nomnom les ptits dej avec des saucisses) ou le thalys (ah.euh. Non là j'ai rien tout est dégueulasse). Obsession je te dis. 

Donc au final j'étais quand même très enthousiaste à l'idée de tester les nouveaux plateaux repas. Surtout que ce que tu sais pas encore, c'est que le premier menu a été créé par Gontran Cherrier. 

Si tu sais pas qui c'est, sache que son wikipédia le présente comme un boulanger-pâtissier ARTISTE ANIMATEUR TELE. REPASA. 


Il a aussi été élu le boulanger le plus sexy par le Times en 2010. Je te laisse juger. Je te laisse aussi apprécier le fait qu'il y'en a pas masse, des boulangers sexy mais passons. 


Ce même wikipédia nous dit qu'il "souhaite exporter sa baguette en Grande Bretagne", et je ne ferais aucune blague sur ce point. 


Aucune. 

Et d'ailleurs si tu veux voir la baguette à Gongon, sache que la SNCF te propose de participer à un atelier avec lui, fin septembre à Paris. Et en plus, si tu n'es pas à Paris, les frais de transport et d'hébergement sont pris en charge (pas par moi donc je peux pas te garantir que tu séjourneras au Shangri-la). Ah oui et aussi ça marche que pour la France métropolitaine parce que c'est pas un concours AIR FRANCE NON PLUS. 

Anyway, pour participer, tu peux laisser un mot d'amour à Gontran, à moi ou à la SNCF - quoi qu'en ce moment j'ai des doutes- en commentaire de cet article. 

Ma main frêle et innocente tirera au sort l'un d'entre vous bientôt. 

Mais reparlons de bouffe un peu. Parce qu'il y a aussi un second menu, proposé par EATME. Entre ça et l'histoire de la baguette de Gontran, on va avoir du mal à rester suitable for work.

EATME se présente comme "des professionnels du goût, du bon, du frais maison". Bon OKER si tu le dis. 
Bon voilà je connaissais pas mais visiblement ça se veut healthy, pourquoi pas vu que je m'apprête à bouffer pour trois dans les 15 prochaines secondes. 

Enfin, histoire de bien digérer ce soir, j'ai reçu un plateau de fromage BEILLEVAIRE. On passera outre sa présentation comme "fédérateurs de goûts et de passions humaines" parce que bon sans déconner TU FAIS DU FROMAGE MONSIEUR IL FAUT ARRETER MAINTENANT. 
Il n'empêche que je connaissais la fromagerie et que bon quand on parle de fromage, il faut le faire avec respect. 

Allez, à table.



  • Le menu plat-dessert de Gontran Cherrier

En plat, ton peut être futur BFF Gontran te propose le "sandwich coloré au pain bun curry, thon épinards et câpres".


Dans le petit menu SNCF on te le décrit comme ça : 

" un pain moelleux délicatement parfumé au curry, garni de miettes de thon à l'huile, de câpres, de pousses d'épinards frais et légèrement tartiné d'une pâte de gingembre". 

En vrai, ça donne quoi ? 

Au visuel, le pain est beau, mais le sandwich en lui même est pas super glam. Un peu raplapla, jusque là je suis pas convaincue. 


"délicatement parfumé au curry", qu'ils disent. Et ben ça sent SUPER FORT le curry. Moi j'ai adoré. Le pain est un peu étouffe chrétien, dirait ma mère, mais il est trop bon. Le curry est doux, ça pique pas, ça va hyper bien avec le thon: je valide. 
J'ai pas senti le gingembre en revanche et tant mieux parce que je n'aime pas trop ça.... Au final, je valide BEAUCOUP.

En dessert, on passe au "crumble aux fruits rouges revisité par Gontran Cherrier",  qui est décrit comme "une pâte sablée garnie d'une compotée de fruits rouges et recouvertes de miettes de pâtes sucrées".


Alors là Gongon, je ne te suis plus. Déjà je suis un peu circonspecte sur les miettes de PATES sucrées mais passons. Ensuite, le crumble SUR une pâte sablée, je valide pas en général, même si je conçois qu'il existe quelque part des gens qui font le crumble comme ça (mécréants).

Mais surtout, surtout, c'est vraiment pas un dessert qui supporte le train (dis-je, attablée chez moi devant mon plateau repas SNCF). Le crumble faut que ça soit chaud, faut des fruits bien fondants, bien compotés, une pâte bien croustillante, un peu de crème fraiche ou une boule de glace vanille par dessus... A quel moment t'as pensé que ça supporterait les frigos pourraves des intercités? Et surtout y'a tellement de desserts qui supportent d'être maltraités un peu que je suis totalement perplexe de ce choix. 

Bref, grosse déception, c'est moyen joli, c'est pâteux, c'est acide... Je valide pas.


  • Le menu entrée-plat-dessert EATME

En entrée, j'ai reçu un "jambon rôti, œuf poché et petits légumes croquants en gelée et mousse de crème à la ciboulette".


On t'explique qu'il s'agit d'un "œuf poché au cœur coulant, des petits légumes d'été, des cubes de jambon rôti rassemblés dans une gelée au madère et couronnés d'une crème fleurette parfumée à la ciboulette".



Tout ça. Ça fait beaucoup. J'ai un peu eu du mal à comprendre le truc. Mais ça va, c'est bon. L’œuf poché est bien coulant, la gelée au madère est gélatineuse -mais sans goût- et la crème fleurette à la ciboulette c'est super léger et super bon.

Dans le cadre du menu, je valide, mais sans enthousiasme démesuré. 

En plat, ça ressemble à une salade mais c'est un "saumon mariné à l'aneth sur un lit de pommes de terre, cottage cheese et roquette".


Il s'agit donc d'un "'lit de pommes de terres grenaille cuites à la vapeur en robe des champs, nappé d'une onctueuse spécialité fromagère, de cubes de saumon cru mariné à l'aneth et de salade roquette". 

Là, rien à dire, je l'ai dégommé en deux secondes. C'est bon, c'est léger, les pommes de terres sont super bonnes, le saumon aussi, c'est frais, c'est parfait. Je valide complètement.


Le dessert: une mousse au chocolat à la framboise qui est décrite comme "une mousse légère au chocolat noir, sucrée au jus de framboise" et le tout "sans sucre ajouté' (ça fait du bien de le savoir vu que je viens de m'enfiler DEUX MENUS et que j'ai toujours pas fini).


Bon d'abord je dois avouer que j'aime pas le mélange framboise-chocolat. Mais j'ai pris sur moi pour mener l'enquête, l'abnégation tout ça. Et ben c'est super bon. En effet c'est hyper léger, le mélange est équilibré entre la framboise et le chocolat, VALIDE.


Et en cadeau bonus - au cas où j'aurais pas assez bouffé- j'ai eu un plateau de fromage BEILLEVAIRE. Et ben c'était du fromage, et là je suis plutôt très bon public donc j'ai envie de dire NOMNOMNOM CHEESE VALIDAY. 


Conclusion? J'ai beaucoup trop bouffé. Donc c'était plutôt bon. SURTOUT pour de la bouffe de train. Je dis pas que tu vas te faire un Paris-Orléans juste pour le bun au curry de Gontran mais clairement ça fait plaisir de savoir qu'il y a une alternative au jambon-gruyère. 

Sur ce je te laisse à tes déclarations d'amour. Et je remercie encore une fois Sabrina parce que c'était bien marrant de tester ça !

Merci merci

*** Concours terminé ! ***


C'est donc le commentaire n°7 qui a été tiré au sort, félicitations Mandarin Oriental (même si je doute que tu y séjournes) tu as gagné Gontran! N'ayant pas ton e-mail, je te remercie de bien vouloir me contacter rapidement via le formulaire de contact afin que je transmette tes coordonnées à l'organisatrice du concours :)
Et merci à tous pour vos participations & déclarations d'amour c'était beau <3



19 commentaires:

Salade de brocoli, oeuf mollet & croûtons

07:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments


Constat du jour: même quand je fais de la salade, j'arrive à faire revenir des trucs dans l'huile d'olive.


Bref, pour 2 personnes:


- 500g de brocolis
- 1/2 jus de citron
- de l'huile d'olive
- 2 tranches de pain type pain poilâne (ou n'importe, en fait)
- 1 gousse d'ail
- 4 jeunes pousses d'oignon (là tu me dis WTF je te dis bah moi j'en trouve dans mon monop de riche de la rive gauche mais si t'en trouves pas à ton Dia ben tu peux prendre des cebettes, en en mettant qu'une ou 2 parce que le goût est plus fort)
- 2 oeufs

Et donc là le #malaise, je vais t'apprendre à faire une salade et à cuire un oeuf.

On commence par faire cuire le brocoli: on découpe en petit bouquet (parce que oui j'ose espérer que tu l'as acheté frais et pas surgelé) et on fait cuire à la vapeur 15min pour qu'il soit encore croquant.


Pendant ce temps on découpe les pousses d'oignon ou les cebettes en petits morceaux et on fait la vinaigrette avec juste 3 cuillères d'huile d'olive et 1/2 jus de citron (ou un peu moins), un peu de sel et de poivre et basta.

Pour les VRAIS CROUTONS QUE CA DEVRAIT TOUJOURS ETRE COMME CA DES CROUTONS: tu prends ta tranche de pain, tu la frottes avec de l'ail et de l'amour, tu découpes en morceaux et tu fais revenir à la poêle avec de l'huile d'olive.



Reste plus qu'à faire les oeufs mollets. C'est pas compliqué, l'oeuf mollet. Il suffit de prendre une grande casserole et d'y faire bouillir de l'eau avec un peu de vinaigre. On met les oeufs à gros bouillon et là c'est 6 minutes. Pas plus, pas moins.


Quand tu les sors de l'eau, si tu veux faire les choses bien tu plonges les oeufs dans un saladier avec de l'eau froide et les glaçons. Si tu fais n'importe quoi, tu les passes juste sous l'eau froide. Reste plus qu'à écaler, en faisant attention de pas tout péter. Et voilà.


Merci merci !

2 commentaires:

Dos de cabillaud au chorizo

07:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments

Ceci est un GROS fail de présentation. J'aurais voulu que ça ressemble à des écailles de poisson et au final je me suis retrouvée avec un ptit cochon grillé. Mais c'est super bon, facile à faire ET ça me permettait de mettre la PinardotheK au taff. Parce que franchement, j'aurais pas su quoi servir à boire avec ça si mes amis étaient exigeants - alors qu'ils sont juste alcooliques-. 


Pour 2 personnes:

- 1 dos de cabillaud (environ 300g)
- 1/2 chorizo (moi j'ai pris doux, parce que le goût ressort pas mal à la cuisson, mais tu peux tenter l'aventure avec du fort, je n'y vois pas d'objection)

pour l'accompagnement: 

- 2 courgettes
- 100g de champignons de paris
- 1 oignon
- de l'huile d'olive (toujours)

Pour la préparation du poisson, rien de compliqué: on découpe des tranches de chorizo et on les colle sur le dos de cabillaud. 
Pour découper les tranches, je me suis servie d'une mandoline histoire d'avoir des tranches bien fines. Tu peux aussi le faire au couteau si t'as de la patience (et de l'agilité). 


La cuisson se fait au four, à 200°. Pour le temps de cuisson ça va dépendre de la taille de ton dos de cabillaud. En filet, on cuit 15 à 20min. Si le dos est un peu épais, tu cuis 20 à 30 minutes. 

Et tu fais pas comme moi: tu couvres avec une feuille de papier alu, histoire que ça crame pas. 



Pendant ce temps on prépare l'accompagnement - tout à fait facultatif, tu peux très bien faire du riz- il suffit d'éplucher les courgettes " une bande sur deux", de les découper en rondelles, de faire la même chose avec les champignons de paris et l'oignons et de faire revenir le tout à la poêle. Le pire c'est que je suis assez sûre d'avoir déjà casé cet accompagnement dans une autre recette ici, mais j'ai la flemme de chercher où. 


Voilà. Rien de plus à faire. Tu vas voir à la cuisson, le chorizo perd son gras, qui vient s'insinuer un peu partout dans le dos de cabillaud, c'est merveilleux. 

Bon, t'en dis quoi, la PinardotheK


2 commentaires:

Fusilli à la crème d'asperge et au chèvre frais

20:06 Ornithorynque Chafouin 5 Comments

C'est frais, c'est bon c'est rapide et EN PLUS c'est de saison (oui bon l'asperge verte normalement c'est avril- mai... Mais force est de constater que vu le temps pourrave, on les voit à peine débarquer ces derniers jours, à Paris en tout cas, et sans payer 40 balles la botte).

Pour 2 personnes: 

- 1 bottes d'asperge verte 
- 120g de chèvre frais type petit billy
- 1/2 jus de citron
- 250g de fusilli environ
- sel, poivre

...Et un mixer.


On commence par faire cuire les asperges, mais pas entières on garde la "tête" pour plus tard.


Donc: tu fais chauffer dans une grande casserole de l'eau avec un peu de gros sel. Pendant ce temps, tu prépares les asperges en les coupant en tronçons: on enlève la partie basse trop filandreuse, on garde les tronçons "du milieu" et les têtes on les met de côté.


Les tronçons "du milieu", tu les mets à l'eau bouillante une quinzaine de minutes. Quand ils sont cuits, tu les sors et les réserves dans un saladier. 

Dans la même eau qui a servi à cuire les asperges, tu jettes les fusilli et tu les fais cuire conformément aux instructions du paquet (soit environ 9 min). A cinq minutes de la fin de la cuisson, tu rajoutes dans la casserole les têtes d'asperges qu'on avait réservé plus haut. 

Le temps que les pâtes cuisent, on reprend le saladier avec les tronçons d'asperge et on ajoute 100g de chèvre frais, le demi jus de citron, un peu de sel et un peu de poivre et on mixe le tout: tu as ta crème d'asperge.


Quand les asperges et les pâtes sont cuites: on égoutte le tout et on réserve ENCORE les têtes de côté, pour faire plus joli. 

On mélange les pâtes et la crème d'asperge et c'est prêt à servir: reste plus qu'à décorer avec les têtes d'asperge et les 20g de chèvre restant (cette étape étant tout à fait facultative, tu as le droit de servir un truc moche).


Merci merci !

5 commentaires:

On reprend un verre ?

07:00 Ornithorynque Chafouin 0 Comments


"Si le vin disparaissait de la production humaine, je crois qu'il se ferait dans la santé et dans l'intelligence de notre planète un vide, une absence encore plus affreuse que tous les excès dont on le rend coupable." (Charles Baudelaire) 



Parfois y'a des gens qui, bien qu'ils ne soient pas moi, ont tout de même de supers idées. Comme par exemple d'initier des jumelage de blogs cuisine et vins.



Faut dire que c'est pas complètement couillon parce que souvent, quand t'aimes bien manger, t 'aimes bien boire aussi. Et vice versa. 
D'ailleurs, on avait déjà un peu pratiqué l'échangisme bloguesque - quelque peu timide- suite à mon article sur le foie gras



Tout ça pour dire qu'on se jumelle tous comme des foufous en ce moment et ça se passe ici .

Et bon comme je suis un peu à la pointe de la hype, j'suis la première pacsée avec un blog vin. Et tu te doutes bien, pas avec n'importe lequel, avec la PinardotheK

Pourquoi la PinardotheK ? Parce que Sandrine (Madame PinardotheK) c'est déjà un peu ma jumelle du vin. Principalement parce qu'elle s'emporte facilement, qu'elle a l'insulte facile et la grossièreté légère.



Mais aussi parce que Sandrine, elle voit le vin comme moi je vois la cuisine: pas de snobisme excessif, du concret, du bon, du pas cher, mais surtout surtout de la qualité. 


Si tu ne connais pas encore, file voir son site (mais reviens après quand même). Et puis nous, en attendant, on se met au boulot pour aller toujours plus loin dans l'alcoolisme et le gras. 




0 commentaires: