Figues rôties au brie

21:15 Ornithorynque Chafouin 3 Comments

Les petits vieux qui se cachent en nous ne manquent pas de le souligner: on a un mois d'août vraiment dégueulasse. 
Et au même titre que j'en croise, s'évertuant à porter des microshorts pendant que moi j'ai déjà ressorti les pulls et les collants, je m'acharne à me gaver de figues. 
Sauf que la dernière fois, mes pauvres figues étaient toutes gorgées d'eau et moyennement mûres. Du coup je me suis dit qu'en collant du fromage dedans, ça passerait mieux. Et puis ça fait une bonne transition entre juillet à manger des figues cueillies sur l'arbre au bord de la piscine.... et août à bouffer des figues rôties au brie devant mon feu de cheminée. 



Bref, c'est bien pour une entrée, vu la taille des figues, on peut n'en prévoir qu'une par personne, avec une salade genre roquette c'est parfait. Comme je suis sympa, j'ai relativement arrondi les proportions histoires que tu puisses facilement multiplier. 


Pour 4 figues rôties:

- 4 figues 
- 40g de brie
- 4 tranches de jambon de parme
- 2 cuillères à café de miel (j'ai pris du miel de citronnier, c'est léger. Tu peux prendre du miel de thym, aussi. Bref. Du miel liquide et pas trop fort)
- quelques pignons
- un peu de poivre

Et là, la simplicité est totale. 5 minutes de préparation. On commence par préchauffer le four à 180°. Puis, on découpe les figues: on fait juste une croix en partant du haut, sans découper en entier, comme sur la photo. 


Ensuite, on rempli les encoches de brie. Perso, j'enlève même pas la croûte parce que je trouve que c'est sacrilège. 


On enrobe le tout d'une tranche de jambon de parme (c'est facile, ça colle tout seul), on parsème de quelques pignons, d'un peu de poivre et on verse un petit filet de miel.

On met le tout au four, à 180° pour environ 10 à 15min. Quand le fromage commence à bien fondre, on peut augmenter la température - ou même foutre le grill mais faut surveiller- à 220° ou 240° pour que ça gratine un peu, juste deux minutes.


Et hop, c'est fini. 

Et c'est merveilleux. Le jambon devient un peu croquant, ce qui contraste bien avec le fondant de la figue et du fromage, le mélange sucré-salé n'est pas trop tranché... MERVEILLEUX.


Merci merci! 


3 commentaires:

Pastasotto aux merguez

21:14 Ornithorynque Chafouin 2 Comments


La recette de tous les interdits en fait. D'abord, parce que le pastasotto, je pense que comme le coquillotto et le one-pan-pasta, ça va pas plaire aux puristes.
Ensuite, parce que bordel c'est gras. Bon, mais gras. Mais a priori, t'es rentré(e), t'as rangé ton maillot et tes aspirations à te nourrir sainement.
Enfin, et surtout parce que....L'idée me vient de marmiton. Marmiton, l'origine du mal quoi. Désolée hein, mais pour moi marmiton c'est vraiment la pire chose qui soit arrivée à la cuisine depuis le cassoulet william saurin.


Mais bon, assumons. Enfin j'assume surtout parce que j'ai tout changé la recette: marmiton style, quoi. Non parce que sans déconner dans la recette marmi-gerbe ils font cuire les merguez DANS L'HUILE D'OLIVE. Je ? 
Mais c'est pas tout, après avoir fait cuire les guez dans l'huile, il les laisse bouillir dans le bouillon tout le long de la cuisine. Bref vomi vomi dégueu. Alors que c'est pas plus compliqué de faire un truc bon, bordel de merde. 

Pour 4 personnes:

- 350g de pâtes en format mini (moi j'ai pris des mini pipe rigate, mais tu peux prendre des mini farfalles, des mini penne, ce que tu veux TANT QUE C'EST MINI)
- 1/2 poivron vert
- 6 merguez
- 1 tomate
- 1 oignon
- 50cl d'eau + 1 bouillon cube


On commence par préparer le bouillon en laissant le cube se dissoudre dans l'eau bouillante. Jusque là, tu gères. 

Ensuite, on découpe les merguez en morceaux. Pas trop petits pour pas qu'ils se délitent. Et utilise un couteau sans dent histoire de pas déchirer la peau.

On les fait revenir à la poêle, puis on les garde de côté dans un petit saladier. Attention, au moment de sortir les merguez de la poêle utilise une écumoire histoire de garder le gras dans la poêle, on en a besoin. 

On découpe alors la tomate et l'oignon en petits cubes et on fait revenir dans le gras des merguez (tu vois). Là, une fois encore, on réserve dans le saladier -oui tu peux utiliser le même- en gardant le gras.


Toujours dans la même poêle, on verse les pâtes et on remue pour que les mini pâtes soient bien recouvertes....de gras (j'ai l'impression de me répéter), et immédiatement on ajoute le bouillon, louche par louche, jusqu'à complète cuisson. Pour la cuisson je lis partout qu'il faut doubler celui indiqué sur le paquet. Perso, il était indiqué 6min et en 10min c'était prêt. 

Une fois les pâtes cuites, on ajoute les merguez, l'oignon et la tomate et on remue quelque minutes pour que le tout soit bien chaud. 

Reste plus qu'à ajouter, juste avant le service, le poivron vert découpé en dés pour un peu de croquant et de vert dans cette recette composée à 98% de gras. 

merci merci !

2 commentaires: