Brochettes de poulet Teriyaki et salade de pousse d'épinards sauce sésame

06:30 Ornithorynque Chafouin 3 Comments



Depuis un moment, j'ai une GROSSE passion pour le sésame, que je fous un peu partout. Mais comme je suis pas blogueuse mode et que j'ai encore un peu le sens de la honte, je me sentais pas de vous refourguer juste une recette de salade, du coup j'ai fait du poulet. La meuf qui fait tout à l'envers.

Pour ce qui est du poulet, tant qu'on en parle, j'en ai fait des brochettes parce que j'ai environ 2000 pics à brochette chez moi qui servent à rien et que c'est joli. Mais t'as le droit de faire juste des morceaux de poulet tout con, ça marche tout aussi bien. De la même façon, j'ai fait la sauce parce que j'avais les ingrédients chez moi, mais j'avoue que ça fait beaucoup de trucs à acheter pour pas grand chose. Donc tu peux aussi acheter de la sauce teriyaki toute prête, qu'on trouve environ dans tous les monop/franprix et qui est totalement correcte.

Voilà, sinon c'est bon.

Pour 2 personnes:

- 2 blancs de poulet
- 1 cuillère à café de sauce gingembre
- 5 cuillères à soupe de sauce soja
- 2 cuillères à soupe d'huile de sésame
- 1 cuillère à soupe de saké
- 1 cuillère à soupe de vinaigre japonais
- 1 cuillère à café de sucre
................. Ou une bouteille de sauce teriyaki.

Pour la salade, il te faudra:
- un sachet de pousse d'épinards
- 3 cuillères à soupe d'huile de sésame
- 1/2 jus de citron
- 2 cuillère à soupe de tahini

et en cadeau bonus, des graines de sésame à parsemer partout.


On commence par préparer la marinade en mélangeant tous les ingrédients, ce qui n'est pas d'une immense difficulté .

Après tu découpes ton poulet, en morceaux ou en bandes selon si tu mets sur les pics ou pas, et tu fais mariner dans la sauce sus-préparée. Moi je laisse une bonne heure, mais à compter de 20 minutes ça devrait aller.

Pendant ce temps, tu prépares la sauce de la salade en mélangeant, donc l'huile de sésame, le citron et le tahini.

Là tu te rends compte que cette recette est une grosse arnaque parce qu'en vrai, c'est juste une recette de sauce MAIS C EST TROP TARD.

Bref. Là le poulet a bien mariné, faut le faire cuire.


Alors déjà, il faut décider de si tu fais des brochettes ou pas. Si tu fais des brochettes, suffit d'embrocher les bandes de poulet en mode serpentin sur le pic (comment ça jsuis pas claire ? ça va y'a une photo, merde).


Ensuite, faut décider de COMMENT tu cuis ton poulet. Moi j'me suis pas emmerdée, j'ai fait revenir le poulet à la poêle avec un tout petit peu d'huile, et sans la sauce, en trempant avant cuisson les brochettes dans une assiettes creuse avec du sésame dedans.

Tu peux aussi faire cuire dans un plat allant au four, avec la sauce, à 220° et pendant 30 minutes.


Voilà c'est fini, y'a plus qu'à foutre la sauce sur les pousses d'épinards, à rajouter un peu de graines de sésame parce qu'il y en a jamais assez et finito.



Adios bitchachos.














3 commentaires:

Gnoc-Gnoc-Gnocchis.

19:58 Ornithorynque Chafouin 12 Comments


Voilà, je sais pas pourquoi je vous fais ça mais je vous le fais quand même. 


Enfin, si. Peut être parce que j'ai pas publié depuis whatmille ans et que PERSONNE EN A RIEN A FOUTRE. Personne se demande si jsuis pas crevée ou si j'ai pas développé une intolérance au gluten qui fait que je me nourris plus que de pudding au caca (pour la recette du pudding au caca, c'est ). 

Vous méritez pas mieux que d'avoir le générique de motus dans la tête pendant 3 jours. 

Et sinon, pendant ces 15 jours d'absence, je me suis quand même nourris, de plein de trucs cools, mais j'avais juste vachement la flemme de vous l'écrire. Du coup j'ai pas mal de trucs à vous faire rattraper donc d'ici pâques je devrais réussir à vous publier les recettes de noël #timing. 

Passons donc toussuite aux gnocchis. C'était mon premier test, et c'était bieng, parce que moi j'aime bien manger de la patate sous plein de formes différentes et que j'en avais marre de les faire frire.


Je suis partie voler la recette ici parce que tu sais bien que j'invente rien. J'ai commencé par suivre les conseils de la dame et puis j'ai fini par faire n'importe quoi parce que tu sais bien que j'écoute rien.

Donc comme la dame a dit, j'ai pris des rattes, OKER. Comme la dame a dit, j'ai utilisé un presse purée parce que là je suis d'accord sur le fait que si tu fous de la patate au mixer ça devient élastique. 

En revanche, j'ai pas du tout écouté sur la cuisson à l'eau AVEC la peau, parce que c'est vraiment chiant, après faut attendre que les patates refroidissent pour éplucher et puis t'as pas le temps, alors tu te crames les mains et ça finit souvent en patate dans la gueule de la première personne qui râle parce qu'elle a déjà faim. 

Bref, j'ai cuit sans la peau et le monde s'est pas effondré, donc tu peux y aller. 

donc, pour 3 personnes (2 à 3 selon chef cucul mais franchement faut avoir la dalle à 2):

- 400g de pommes de terre ratte
- 100g de farine (la dame dit T55 moi je te dis osef)
- 1 jaune d'oeuf

Allez hop on commence en faisant n'importe quoi et en ÉPLUCHANT LES PATATES. Là tu les fous à cuire dans une grande casserole avec de l'eau bouillante et t'en as pour une trentaine de minutes.



Quand elles sont cuites, tu les passes directement au presse-purée vu qu'elles sont déjà EPLUCHEES.

ça marchera mieux si ton presse-purée n'a pas 70 ans et n'a pas plein de rouille dessus.


Une fois que tu as ta belle purée à l'ancienne, tu rajoutes tous les autres ingrédients. On mélange bien bien jusqu'à l'obtention d'une belle pâte de patate <3


Après il faut façonner et là faut avouer que Chef cucul se débrouille mieux que moi, principalement parce que j'en ai rien à foutre et que je suis pas minutieuse. 

Donc: tu divises la pâte en plusieurs boules (elle, elle dit 4, moi j'ai pas compté) et t'en fais des ptits boudins. Là il me parait judicieux de te dire de fariner légèrement ton plan de travail et tes mains sinon tu vas t'énerver bien vite. 


Quand t'as ton joli boudin tu le découpes en tronçons. Va donc falloir rajouter les petites rainures sur les tronçons sinon je suppose que c'est pas des gnocchis, même si au fond, j'ai franchement pas compris LA VALEUR AJOUTEE du machin à part te casser les couilles sévèrement. 

Parce que déjà j'ai mis trois plombes à comprendre comment on fait et ensuite parce que c'est jamais aussi joli que chez la dame ou que chez picard.


Donc pour faire les rainures, faut poser la fourchette sur la table, les dents contre le plan de travail, donc la partie bombée sur le dessus. et tu fais rouler la boule de pâte dessus.

J'ai vérifié ça marche tout pareil si tu mets la fourchette dans l'autre sens alors je vois pas trop POURQUOI ON NOUS EMMERDE. 

Bref, fais tes rainures comme tu veux, fais des croix je m'en carre. 

Après y'a plus qu'à faire cuire: rebelotte la casserole, le grand volume d'eau bouillante, un peu de sel. Les gnocchis sont prêts quand ils remontent à la surface. Voili voulou. 

Adios bitchachos. 













12 commentaires:

Sloppy Joe

07:00 Ornithorynque Chafouin 12 Comments



"sloppy joe" mais qu'est ce que c'est quoi ? J'en ai souvent entendu parler dans les séries US à base de "ohlala on a la flemme on se fout tous en pyjama et on bouffe des sloppy joes". 

Du coup, ça fait un moment que ça m'intrigue, parce que ça a l'air gras, principalement, mais aussi parce que ça avait l'air de coller parfaitement avec le concept des "recettes de la flemme". Et en effet.

Là tu vas me dire que tu sais toujours pas ce que c'est. Donc c'est une sorte de burger, mais sans les quelques trucs sains (genre la feuille de salade) que tu pourrais mettre dedans. Un sandwich à la viande, en fait. Mais avec une sauce super cool. 

Et puis surtout SURTOUT, ça ressemble vraiment à rien. Ou à quelque chose qui n'aurait pas sa place sur un blog food. Du coup j'ai limité le nombre de photos histoire de pas vous dégoûter. Le sloppy joe, c'est un peu ton ex qui est moche mais que t'y retournes quand même, quoi. 

Ah ouais, et pour la blague, ma balance est tombée en panne de piles pendant la recette, du coup, j'ai fait à l'ancienne, désolée pour ces mesures approximatives. 

Bref, pour 2 personnes:

- environ 250g de bœuf haché maigre (5% de MG)
- une dizaine de cuillères à soupe de ketchup
- 2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
- 2 petits piments (je les achète en conserve, c'est nickel mais si tu n'aimes pas les trucs relevés tu peux remplacer par 1/4 ou 1/2 poivron rouge)
- 1/2 bouillon cube ou bouillon de légume
- 1 carotte 
- 1/2 oignon
- 40g (à peu presque) de cheddar
- un peu d'huile
- 2 cuillères à café de sucre roux
- 2 pains à burger (là j'en ai acheté tout prêts parce que LA FLEMME. Si tu veux les faire toi même, j'ai une recette ici)



On commence par découper l'oignon en petits morceaux et par le faire revenir à la poêle avec un peu d'huile. A mi cuisson, quand ça commence à colorer, on ajoute le sucre roux pour bien faire caraméliser. 

On ajoute ensuite la viande hachée qu'on essayer de détacher en petits morceaux, puis la carotte râpée et le piment/le poivron découpé en petits morceaux. 

Quand la viande est cuite, on ajoute le ketchup, le 1/2 bouillon cube dilué dans un peu d'eau (alors là niveau mesure ça devient compliqué, sans balance, hein. Moi j'ai dilué dans 1/2 verre à moutarde d'eau), et la sauce worcestershire. 

Tu laisses genre 2 minutes à feu fort en mélangeant bien, puis une dizaine de minutes à feu doux, pour que la sauce s'évapore un peu. Enfin de cuisson, tu ajoutes le cheddar râpé. 

Et voilà, t'as plus qu'à coller ça entre deux tranches de pain burger et c'est bonheur.


En revanche, à l'intérieur, ça ressemble à du vomi.





12 commentaires:

Get fat or die tryin': cookies chocolat- nocciolata - caramel beurre salé

11:46 Ornithorynque Chafouin 6 Comments


Voilà. Je pense que là on fera jamais mieux en termes d'overdose de sucre. Y'a TOUT. A la limite, colle un twix sur le dessus histoire de boucher tes artères direk.

EVIDEMMENT, j'ai salement volé cette recette sur les internets d'amériques et EVIDEMMENT j'ai paumé le lien. Mais bon vu que j'ai converti leurs putains de 1/3 de cup en vraies mesures de vrais gens, je mérite de récupérer tout le crédit.

Et puis aussi, j'ai mis de la nocciolata au lieu du nutella, ce qui me vaut tous les honneurs. Si tu connais pas la nocciolata, il faut t'y mettre. C'est pareil que le nutella: de la pâte de noisette. Mais c'est italien, c'est bio et surtout: c'est bien meilleur. Et t'en trouves à monop.





Regarde de plus près comme c'est merveilleux: c'est tout fondant à l'intérieur, c'est BLINDE de sucre, la pâte à cookie est top (dure à l'extérieur, crounchy-collant dedans). Bref, je te recommande vivement de t'y essayer, tant que c'est l'hiver et que tu peux mettre des gros pulls pour cacher ton gros cul. Bisous. 

Pour 12 very fat cookies:
- 110g de beurre
- 260g de sucre roux
- 30g de cacao type Van Houten (pas sucré quoi, ça suffit le sucre)
- 2 oeufs
- 1 cuillère à café de levure
- 280g de farine
- 80g de chocolat noir
- de la nocciolata <3 (ou du nutella si vraiment tu trouves pas)
- du caramel au beurre salé... Je t'ai expliqué ici comment on fait, mais je vais le refaire t'inquiète et il ne te faudra que la moitié des ingrédients soit 50g de sucre en poudre, 25g de beurre salé et une cuillère à soupe de crème fraiche - ou de crème liquide, ça marche aussi)
- un peu de fleur de sel

On commence par faire le caramel au beurre salé en faisant fondre le sucre à sec dans une casserole. Quand il est bien caramélisé, tu rajoutes la crème à température ambiante -ou un peu réchauffée- et le beurre. 

Tu mets tout ça dans un bol et tu laisses au frigo, et tu mets la nocciolata avec (si si). 


On passe ensuite à la pâte à cookies. On commence par faire fondre le beurre, à la casserole ou au micro-ondes, je m'en fiche. 

Dans un saladier, tu mélanges ensuite le beurre fondu au sucre roux, puis tu ajoutes les oeufs un à un en mélangeant à la fourchette. 

Après on passe au cacao et à la levure et on finit par la farine. 

Là, ta pâte à cookie ressemble environ à une pâte genre pâte sablée pas finie: c'est lisse, homogène mais un chouilla collant. 

Le "montage" du cookie se fait ensuite en 3 étapes. 

1. Tu fais une boule de pâte d'environ 35/40g ( aucune obligation là dessus, je te dis juste ce que moi j'ai fait pour avoir des cookies de cette taille, aka FAT). 

Tu roules bien et tu déposes sur une plaque avec du papier sulfurisé. Tu enfonces ton doigt dans la boule (things are getting weird) pour faire un trou. 

2. Tu sors le caramel et la nocciolata. Dans le trou susvisé, tu mets 1/2 cuillère de caramel et 1/2 cuillère de nocciolata. 

Là, tu oublies de faire une photo pour montrer ce que ça donne. 

3. Tu reprends un peu de pâte, beaucoup moins, genre 15g, tu roules puis tu aplatis et tu déposes en chapeau sur la boule précédente. COMAN SA CER PA CLER ?

Là tu scelles bien le machin de tous les côtés. Reste plus qu'à découper en éclats les 80g de chocolat et à saupoudrer sur le dessus, avec un peu de fleur de sel c'est encore mieux. 



J'avais vachement peur que les cookies s'étalent à mort à la cuisson, donc je les ai vachement espacé et en fait pas du tout. Donc tu peux les serrer plus que moi, si t'as la flemme de faire deux fournées.

Maintenant, reste plus qu'à enfourner, 10 minutes, pas plus dans un four préchauffé à 180°.


A la sortie du four, c'est merveille, mais faut pas croquer dedans. Ni essayer de les déposer sur une grille, tu cours à la catastrophe. Tu laisses refroidir tranquillou, sur le papier sulfurisé, juste en ôtant la plaque en dessous.

Et Voilà. MERVEILLE JE TE DIS.


Adios bitchachos




6 commentaires: