[Aparté] C'est pas facile, facile, d'être blogueuse mode.

11:44 Ornithorynque Chafouin 63 Comments


Non seulement, j'ai franchement ralenti le rythme des publications ici (la faute à la canicule ou à la flemme) mais EN PLUS, quand je publie, je viens même pas parler de bouffe. 
Je sais bien que j'abuse. 

Je vais te parler de mon séjour (oui bon, ma nuit) dans un hôtel de riches parisiens donc je suppose que ça va intéresser environ PERSONNE. 

Mais je me suis retenue de râler sur le coup, consciente de ma chance de vivre 24h de bonheur climatisé pendant que vous creviez de chaleur, alors je me sens un peu frustrée... FALLAIT QUE JE VOUS RACONTE.
Je vous plante le décor: pour l'anniversaire d'un ami, on avait décidé avec une copine (t'as vu j'ai plein d'amis, au moins deux), de réserver une chambre dans un hôtel de luxe histoire de se faire kiffer une soirée.

On a donc écumé tous les sites d'hôtels parisiens (putain qu'est ce que c'est cher), on se dit que tant qu'à se ruiner, autant aller au Molitor: y'a une piscine. 

Cette photo n'est pas de moi, tu te doutes. Et désolée pour la qualité des quelques photos à suivre, je pensais pas en faire un article.

La chambre, pour 3, c'est un peu moins de 500€. Mais bon, on a accès à la piscine et au SPA (enfin aux trucs gratuits du spa pense pas qu'on se fait masser gratos non plus). Allez banco on y va. 

Nous on était dans cet état d'esprit, environ: 

Le jour J, on arrive au Molitor, excités comme jamais. L'accueil est moyen sympa mais bon franchement on s'en fout, tout l'hôtel est climatisé à 23° alors qu'il fait 37 dehors, la piscine est magnifique et la chambre est chouette. 


Genre vraiment chouette: vue sur la piscine, avec un balcon ah non wait on peut qu'entrouvrir la fenêtre, mon dieu je vais pas pouvoir fumer je suis à deux doigts de la crise d'angoisse, une baignoire ET une douche et même des chiottes séparées. Pour le prix, t'as même 25cl d'eau gratos dis donc, le luxe.


J'étais même assortie à la chambre, c'était quasi parfait. Je me voyais déjà, remplaçant Betty, gagnant 500K par an et écumant les palaces du monde entier.


Première aventure: le rooftop. Qu'on découvre une fois sur place. Et là on se dit qu'on est vraiment des ploucs. Parce qu'à en juger par le nombre de pouffiasses au m2, tout Paris était au courant de l'existence de ce rooftop. 


Genre les gens ressemblaient à ça : 

Alors que nous on était là: 

Direction immédiate vers le bar parce qu'on bon, on est pas là pour être sobres. Accueil toujours aussi dégueulasse... Et les cocktails aussi. Enfin non. Pas dégueu. Juste y'avait quasi pas d'alcool dans mon mojito-framboises à 15 boules, ça fait chier. J'étais pas venue pour manger des fruits. 

Mais bon, on se laisse pas démonter et on demande à l'hôtesse si elle peut nous réserver une table au restau de l'hôtel pour 21h45... "hum pas sûr c'est complet". Ah. Donc t'as beau être client de l'hôtel, c'est pas pour autant que t'as le droit d'y manger. 

Au final, on a notre réservation, on descend à l'heure dite comme de bons petits soldats et on trouve un resto quasi vide. Légère impression de foutage de gueule mais bon, bonne humeur on vous dit. 

Et là bonheur et émerveillement à la lecture de la carte: tout à l'air magnifique, on met 3h à choisir tellement on veut tout prendre. 
(là attention, je vais me rapprocher de la ligne édito du blog et parler vite fait de bouffe)

Comme c'est un resto chic, on t'apporte un mini amuse bouche dans une mini assiette avec une mini cuillère avant ton repas. Le serveur se barre avant de nous dire ce que c'est, mais réalise quand même son erreur et viens nous dire qu'en gros c'est une sorte de nougat (?!). 

Je demande si à tout hasard, y'aurait pas des noix dedans parce que j'y suis allergique. "Ouais y'a des fruits à coques je crois". 
The end. 
Le mec se barre, me laissant sous le nez une mini-boule de nougat-cryptonite et me laisse condamnée à regarder mes amis manger sans pouvoir rien toucher. 

Là, je suis un peu dégoûtée je te le cache pas. Alors quand le serveur repasse par la table je lui dis que ça aurait été cool de me proposer autre chose ou, du moins, de m'enlever l'assiette susceptible de m'envoyer direct aux urgences. 

"Non mais le chef est caractériel et puis moi j'ai pas le temps". 

......


Voilà. Je vous ai dit que l'hôtel était 5 étoiles ? Que le dîner nous avait coûté 200€ ?  Mais le pire, c'est que c'est pas fini. 


Je lui dis que j'en ai rien à foutre que son chef soit caractériel et que juste, c'est pas cool. Il fini donc par me rapporter un amuse bouche à base de 3 petits pois dans lequel il a sans doute craché. MERSI BIENG. 


 Moi, trop heureuse avec mes petits pois.

Les entrées se passent correctement, moi jsuis plutôt contente de mon oeuf parfait, ma pote plutôt déçue de ses asperges mais bon c'est plutôt correct. 

Le plat arrive et là... C'est encore le drame. Ma copine a pris des crevettes. A une trentaine d'euros le plat, tu t'attends à avoir de quoi manger quand même. Eh ben non, au Molitor, c'est 10€ la crevette donc si tu calcules bien elle a eu trois crevettes. T.R.O.I.S. 

A croire qu'ils aiment bien foutre les trucs par trois parce que moi, avec mon burger, j'ai eu TROIS frites aussi. Le lol. 


Ah ouais et puis le burger c'est pas vraiment un burger ENTIER, faut pas croire non plus. T'as un steak plus sec que les steak aux oignons picard, et un DEMI bun avec du concentré de tomate dessus. Donc c'était plutôt une tartine de viande, en fait. 36 balles je crois. 


Au cours du repas, on a eu l’indélicatesse de demander au serveur des glaçons pour mettre dans le seau à glace (quelle idée) pour rafraichir la bouteille de minuty chaude (55€) qu'il nous avait apporté. Il était pas content de cette demande extravagante donc il a littéralement jeté la bouteille dans le nouveau seau (frais cette fois) et s'est barré. 5 étoiles. 

Le calvaire s'achève, on ne commande pas de dessert et on attend, debout à côté du bar, qu'on nous donne l'addition. On attend. On attend. Il sont genre 5 autour de la caisse, la salle est vide mais nous, on attend. Et rien. 
 Alors on se barre: on est clients de l'hôtel, ils nous retrouveront.


Ah ben oui,  ils ont couru jusqu'à l'ascenseur pour nous rattraper comme des malfrats. On leur explique alors notre déception quant au dîner et le manager, sans s'excuser, nous explique qu'il fera "remonter l'information". Au pape, sans doute, on est très flattés. 

On va se coucher, on retrouve notre chambre fraiche, et j'avais planqué une bouteille de champ dans mon sac: rien ne peut entamer notre bonne humeur. Comme des petits resquilleurs, on boit notre champagne importé de l'extérieur sous la clim et on se couche, heureux quand même parce qu'on est un peu bourrés. 



Le lendemain, HORS DE QUESTION de pas se prendre le petit dèj en chambre. De toute façon au point où on en est niveau prix, on a plus de limite. 28€ le continental, 30€ l'americain ou le molitor bon allez banco, rajoutons 90€ sur la note. 


Franchement le petit dej était super cool, copieux, bon. A part que la crêpe au chocolat est une crêpe au nutella, on était CONTANG. Surtout que de toute façon à Paris, le brunch c'est 25€ alors payer 30€ pour le bouffer en pyjama je dis banco. 

On a encore le droit de rester à l'hôtel jusqu'à midi alors tu penses qu'on est debout depuis 6h (des ploucs, je te dis) et qu'on compte bien faire TOUT ce qui est gratuit. 

Bon, en vrai y'a rien de gratuit à part la piscine et le sauna ou hammam je sais plus. Moi et mon pote on file à la piscine, ma copine va au hammam (ou sauna, j'en sais rien, j'aime pas ça et j'ai jamais compris la différence).

La piscine est SUPER CHOUETTE. Elle est grande, c'est calme, y'a un bassin intérieur et extérieur franchement c'est cool on est contents, on envoie des photos à tous nos potes genre HAHAH T ES DEGOUTE HEIN MOI JE KIFFE.

On était environ comme ça: 


Ou peut être plus comme ça je sais pas: 


Sache que si tu fais caca de l'argent, tu peux, sans passer par l'hôtel, y passer la journée pour la modique somme de 180€. Par personne.

Moi, si on me demande si c'est onéreux je dirais oui c'est onéreux. 

 Si tu ne comprends pas la référence, tu peux te refaire tout le sketch.

Et la dame à côté de moi en a fait les frais. Elle avait projeté de passer la journée à la piscine avec son mari, sa fille et sa mère (quelle idée), ce qui fait environ 3 millions d'euros quoi. Toute contente, elle débarque à la piscine... Pour réaliser qu'une journée piscine à 180€, ça donne pas droit à un transat. Elle se retrouve donc le cul rôti sur une chaise en métal, en plein cagnard, et surtout au bord du divorce vu qu'apparemment c'est la faute de son mari (?!). 

Bref, fais gaffe que même si tu comptes péter ton PEL pour aller à la piscine, t'auras pas forcément de quoi te faire bronzer comme un connard, c'est bon à savoir. 

Dernière mésaventure du jour: ma copine et son aventure du hammam.

Elle est partie toute heureuse, s'imaginant déjà telle valoche dans son jacuz à kiffer la vie:

 
 Autant te dire qu'elle m'a même pas raconté la gueule du SPA (qui doit sans doute être bien vu que c'est clarins) tellement elle était en stress. 

A l'entrée du hammam, t'as un petit crochet pour accrocher ton peignoir. Ce qu'elle fait. Et puis elle laisse dans son peignoir les trucs qui vont pas au hammam. Genre sa montre et son portable. Tu le vois venir ? 
Et ben ouais, quand elle en sort, plus rien, nada. Hystérique, elle retourne tout le SPA pour savoir ce qui s'est passé et il s'avère que les femmes de ménage embarquent systématiquement tout ce qu'elles trouvent. Donc le peignoir, l'iphone et la montre étaient partis dans le linge sale. Ils auraient été heureux au pressing dis donc. 

ça te permettra de découvrir le clip -moche- mais ouais putain 
BITCH BETTER HAVE MY MONEY.

Tout est bien qui finit bieng puisqu'elle retrouve ses affaires. Mais toujours pas d'excuse, de personne, et ma pote nous revient à la piscine avec dix ans d'espérance de vie en moins. 

Arrive l'heure du check out. "Bonjour, ça fait 800 boules, vous êtes satisfaits de votre séjour ?"... Bah NON PAS TROP NON.

On se sentait un peu comme @milei_k, 
à avoir tiré toutes les boules noires dans le grand Motus de la vie.

La dame du check out appelle on ne sait qui, une responsable sans doute, qui vient nous dire "cer koi le pb?". Visiblement elle était au courant de nos mésaventures, mais fallait quand même tout réexpliquer. Donc on réexplique. On a de vagues excuses, on échange nos cartes, elle dit qu'elle reviendra vers nous pour voir ce qu'elle peut faire. Et ciao, bye, barrez-vous d'ici les ploucs vous nuisez à l'image de l'hôtel. 

On retourne donc au check out, la dame rappelle la responsable et on entend "alors on fait quoi? - Rien". Donc on paye, tout. Parce qu'on est vraiment des gros cons. 

Du coup... ben je suis UN PETIT PEU DÉÇUE DIS DONC. Alors oui, j'ai vécu l'aventure des blogueuses mode pendant 24h et c'était bien chouette. Mais contrairement à la BM, j'ai payé de ma poche. 


Franchement, j'y retournerai plus jamais. Ni au rooftop, ni au resto, ni à la piscine, et encore moins à l'hôtel. Et c'est vraiment dommage parce que moi ce que je voulais, c'était rendre le monde entier jaloux de mes 24h de luxe décomplexé. Au final, j'ai l'impression qu'on nous a bien pris pour des cons. Mais dans un joli cadre. 

Bref, la prochaine fois, j'irais à l'aquaboulevard.



63 commentaires:

  1. Putain de merde, ça me rend tellement ouf ton histoire !
    Je suis plutôt convaincue que payer plus cher ne signifie pas systématiquement avoir un meilleur service, et puis, parfois, ça me fait envie quand même, je me dis que je pourrais économiser un peu, bouffer des patates et me payer ce genre de trucs.
    Ben à CHAQUE FOIS je suis déçue. Et ça me rend dingue aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement la discussion qu'on a eu avec mes amis post-restaurant. On est souvent mieux servis et on mange mieux dans des petits resto que dans les resto d'hôtel. A la limite on y allait à 90% pour le cadre et voilà on s'attendait bien, dans un hôtel parisien, à un service bien snob. On aurait toléré. Là c'était juste ODIEUX quoi. Comme quoi.

      Supprimer
    2. Enfin bon, moi qui ai conseillé le resto du Molitor à mes potes australiens (les avis sur tripadvisor sont pas dégueux) je crois que je vais clairement leur dire de pas y aller. :( Si t'as une idée d'ailleurs, je prends !

      Supprimer
    3. j'ai PLEIN d'idées, dis moi quel style ils veulent/quel quartier sur twitter et je te trouve ça

      Supprimer
  2. Putain c'est honteux ! A ce prix là vous auriez limite pu vous faire un weekend à Marrakech dans un hotel bien coolos.
    "Le luxe à la française" = l'enculerie sans complexe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui très clairement.. Et on aurait mieux fait, sans doute.

      Supprimer
  3. Bon, désolée pour toutes tes mésaventures mais en tout cas, sache que tu m'as fait beaucoup rire, surtout avec tes gifs. La moitié du bureau me prend pour une timbrée à rire toute seule comme une bécasse devant mon écran.

    RépondreSupprimer
  4. Arf ça me dégoûte de voir ce qu’il t’ai arrivé.
    Depuis que j’ai eu une expérience similaire dans un resto ultra gastro où on s’en ai tiré avec une note effroyable et des plats plus que banals, sans rien à bouffer dedans et un service déplorable (en plus pour que ça finisse dans les chiottes……), je ne m’aventure plus du tout à aller dans ce genre d’endroit, réservés à la « haute »

    Et pourtant des fois, j’aimerais tellement me payer un pti weekend luxe comme tu as fait mais arrrrgh j’ai tellement peur d’être déçue que je ne pète pas mon budget pour ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a sans doute des endroits super luxueux ET où les gens sont super sympa. Reste à trouver où, quoi.

      Supprimer
    2. Le Georges V. Si tu veux te faire plaisir à tester le vrai luxe (et ce qui va avec : service exemplaire, cadeaux et attentions, le plus beau spa du monde [enfin un bo spa, quoi]), fais toi la soirée "amoureux". OK c'est 1000 €. Mais tu as :
      le Late check out
      La bouteille de champ + le gateau trop bon + le bon pour massage au spa + le petit dej + un verre offert (+ pour nous l'upgrade en suite :) )
      Service parfait, ambiance parfaite, spa parfait (les vestaires du spa sont plus grand que la maison de mes parents :) ), p'tit dej parfait, chambre fumeur (tout type de fumées), bref, splendide.
      Quand je lis ta mesaventure, je me dis que dans dix ans, le George V sera toujours le summum du luxe. Molitor sera has been (mais à ces prix, et vu ton post, l'est déjà)

      Supprimer
    3. Je note. Mais rapport aux finances, ça arrivera pas avant LONGTEMPS. Mais la chambre fumeur, tu me vends du rêve.

      Supprimer
    4. Si tu savais... même pas une remarque quand la femme de chambre vient te changer TOUT tes draps/linge (pour la deuxième fois de la journée, ça déconne pas au V), et qu'il y a une grosse cigarette rigolote en train de fumer dans le cendrier.
      Ah, j'ai oublié la bouteille de vin gratis (mais ça c'est pask'on fêtait nos 13 ans - un second vin loin d'être dégueu)

      Supprimer
    5. Oui, chère Maïa, je confirme bien qu'il y a une multitude d'endroits luxueux et magiques en France. Mon mari et moi, nous économisons chaque année et nous nous payons un resto gastro une fois par an. L'été dernier, nous sommes allés chez Baumanière aux Baux de Provence. La classe intégrale!!! Que tu sois un habitué ou un client de passage comme nous, l'accueil est extraordinaire, le personnel drôle et charmant, la vaisselle magnifique (ah ces verres en verre soufflé par un artisan de St. Rémy),je ne parle même pas de la cuisine, ce serait trop long et je ne suis pas assez poète pour en parler. Ce petit mot est plus pour vous dire que le luxe, ce n'est pas que pour les gens de la "haute", c'est pour tout le monde et qu'il y a plein d'endroits en France qui vous respectent et ne sont pas des voleurs et des escrocs.

      Supprimer
    6. Je rajoute que Baumanière c'est aussi un hôtel 5 étoiles, wow, comment je rêve d'y aller!!!

      Supprimer
  5. Au dela du fait que le traitement que vous avez reçus est parfaitement honteux (le genre de comportement qui me met hors de moi), je ne me REMETS pas de ce merveilleux gif valochien et je m'interroge: d'où sortent ces images ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'oeuvre de @milei_K pour le gif de valoche! Y'a une vidéo qui traîne mais je ne sais où!

      Supprimer
    2. Vous êtes formidables, comme aurait dit Jacques Martin

      Supprimer
  6. Je suis plutôt content de lire ce genre d'histoire (mais pas pour rire du malheur de l'auteur attention !). Je m'explique : dans ma belle-famille, on a le goût du luuuuuxe et de la voluptéyeuh, alors qu'au final plus tu es riche plus tu te fais empapaouter (et je reste courtois).
    Pour reprendre Christophe Aleveque : "Il n'y a rien qui fasse plus bander un riche que d'enculer un autre riche !"
    Alors là votre expérience n'a duré qu'une (trop longue) journée, mais imaginez le désarroi et la détresse qui sévissent dans les salons des gens de la hôôôte qui vivent cet enfer au quotidien ! Non vraiment, moi je milite pour qu'on offre à tous les richissimes coincés du *pouet* des stages dans nos vies à nous (oui oui je dis bien offrir, s'agirait pas de s'enrichir sur leurs dos et de risquer les mêmes horreurs, comprenez ?).

    Pour péter son budget en toute quiétude, faisez comme moi : Hellfeeeeeeeest !!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. erf dammit nope ! Mais on est deyors !!! Et si y a du vent (peu importe la provenance) alors ouais y a la clim :P

      Supprimer
  7. Attention : c'est Monsieur Merdocu "si on me demande si c'est onéreux", pas maître Marcadet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merde putain je me suis trompée dans la vidéo, dans l'excitation du moment. Enfin c'est pas grave, ceux qui ne connaissent pas n'auront qu'à découvrir l'intégralité de l'oeuvre <3

      Supprimer
  8. J'ai tellement ri à cause de la dame qui se fait rôtir le cul sur une chaise en métal et qui engueule son mari...enfin pas pour ce qui lui arrive hein, parce que c'est foutage de gueule clairement mais c'est tellement bien écrit. Après s'être faite entubée de presque 1000 boules et se sentir sûrement comme la dernière des quiches (puisque traitée comme telle et avoir payé pour) je me suis dit qu'un petit compliment ça ne ferait pas de mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais ça clairement, on est tous des bons couillons :/

      Supprimer
  9. N'en déplaise aux rageux, ça fait du bien de lire autre chose que ce que nous vendent les BM et autres VIP de pacotille et d'avoir un son de cloche un peu plus crédible que celui des bisounours. Et puis c'est ton blog, tu y écris bien ce que tu veux !

    RépondreSupprimer
  10. l'aquaboulevard ce n'est pas non plus pour les ploucs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non mais y'en aura pas pour 800€ :)

      Supprimer
    2. J'confirme :) avec un bon groupon, t'as l'aquaboulevard + spa (sauna/hammam/douches de ouf) à 20 € par personne, et t'y restes longtemps !
      C'est un peu pour les ploucs. Comme Molitor est pour les snobs. ça prouve qu'il vaut mieux être un peu plouc qu'un peu snob.

      Supprimer
  11. Comme j'ai ri! Je passais devant la piscine Molitor (c'est à côté de "mon" supermarché) et on se disait, avec MonChéri (genre Carla B) qu'on irait bien y passer l'aprèm avant d'y diner. Bon, non, on n'ira pas.
    Le hamburger franchement! 3 pov'frites! Ils n'ont pas honte les mecs. Et le "cuistot" qui est caractériel... Un film!
    Quant à la qualité du service, quand je mets le prix, j'attends que l'on soit correctement éduqué. Pas obséquieux, non, naturellement poli.
    Dis, tu nous ferais pas un tour à la Brasserie Barbès, qu'on rigole un peu aussi?
    Tu sais, je connais pas mal d'endroits qui se la racontent (je me suis un petit peu embourgeoisée en vieillissant), et sociologiquement parlant, ces gens avec du fric, ce sont juste des ploucs avec du fric. Des ploucs avec du fric. Pas de quoi se la raconter trop trop finalement.

    Reviens avec tes recettes de la flemme please!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la brasserie barbès j'ai même pas tenté, et là, maintenant, je pense que ça serait tirer sur l'ambulance !

      Supprimer
  12. Mais le gif valoche quoi! Priceless!

    RépondreSupprimer
  13. Ces messieurs de l'emission très très bon ont pas l'air d'aimer beaucoup leurs repas non plus ;) http://www.paris-premiere.fr/emission-tres_tres_bon/videos/11396970-molitor_une_luxueuse_vitrine_gastronomique_8211_paris_16e.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'en fait, à part les blogueuses invitées personne n'aime le molitor :)

      Supprimer
  14. quand on a de quoi payer, c'est -à dire de quoi impressionner... Là, on vous déplie le tapis rouge, mais quand ça sonne la cité tout le monde part en courant et oui c'est logique on ne mélange pas les torchons et les serviettes tout de même. Pour la piscine faut vraiment être zinzin pour aimer ce genre d'endroit, on croirait une coursive de prison. Vaut mieux être soi et ne pas paraître autre surtout quand on a pas la queue d'un

    RépondreSupprimer
  15. On voulait y aller avec ma femme, au final on reste au chaud chez nous. Y'a plus de crevettes��
    Thx

    RépondreSupprimer
  16. Mais alors MERCI pour cet article!!!
    En visite à la capitale en mode "baby moon" (comprenez "on profite à fond avant de... Devoir moins profiter et être raison...na...ble), en bon provinciaux (oui car pour un parisien, soit tu es de Paris soit de la province ce qui représente 99% du territoire et 95% de la population française), nous avons voulu nous faire un beau rooftop. Nous avons atterris au Molitor aussi et effectivement c'est Bitch et kéké land (expression du peuple bouseux qui n'habite pas Paris)!!! Le personnel est assez sélectif dans ces attentions et le manager du bar en haut, oh my god: "Sandy, soyez gentille avec ce client, il vient tous les soirs boire un verre de rosé. J'ai mis une note pour les autres filles sur le bar pour qu'elles soient au courant"... Charmant gros et gras client aux gestes limites sur l'équipe de girls en mini-short moulant. Mais quand même, il paye un verre de rosé par jour, il peut te caresser le bras Sandy, merde allons!
    Donc MERCI d'avoir réconforté la provinciale que je suis. Non j'ai pas halluciné, là haut ça pue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. \o/ désolée de ta mauvaise expérience. J'espère enrichir bientôt la section pour que lors de ton prochain séjour, tu trouves un endroit sympa (genre quand ton gosse sera majeur)

      Supprimer
    2. Avec plaisir!!! :-) Marion

      Supprimer
    3. Cher Anonyme, juste un petit mot pour dire que tous les parisiens ne sont pas de snobs connards puisque nous sommes quand même 1 million!!!

      Supprimer
  17. Tu as tellement raison d'avoir écrit cet article. Merci ! Je n'irai jamais moi non plus (pourtant je suis blogueuse mode, pas trop influente je crois ! )
    Un tel accueil de leur part est HONTEUX, et les trois frites… Au secours !

    RépondreSupprimer
  18. J'ai été captivée de A à Z, tu as un vrai sens du récit ! Je ne suis pas tellement surprise de l'ambiance. Mais je comprends ta déception et, peut être hein je ne sais pas : le côté jouissif de tout balancer ici ;-) Aquaboulevard c'est bien tu verras : je suis sure qu'à Molitor aussi ya de la morve et des champignons dans la piscine, de toute manière

    RépondreSupprimer
  19. HO-MY-GOD (à prononcer à la manière de Janice de friend, sinon ça n'a pas leffet escompté )
    Je suis une vraie plouc provinciale, ex banlieusarde de RP, et j3 ne connais même pas le molitor (honte).
    Je suis désolée de ta déconvenue, mais merci pour le fou rire à la lecture de ton article !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah ben écoute de rien. En espérant que le prochain article de ce type soit plus glorieux (mais aussi drôle ?)

      Supprimer
  20. Hihi merci pour ce billet, avec cette chaleur j'étais prête à craquer pour une journée à la piscine ... mais je ne suis pas prête à engueuler mon copain assise sur une chaise en fer ;)

    RépondreSupprimer
  21. Putain de sa race. J'ai envie de tout casser et j'ai la Tourette depuis que j'ai fini la lecture de ton article.
    Ils se moquent de qui? Mais vraiment?! Les types se disent qu'en fait, que tu sois contente ou pas, le lieu en lui même leur garantit le succès pour la vie. Mais qu'ils se méfient, le Karma est là, et à force de fournir un service pitoyable aux gens, tu finis par te retrouver sans personne.
    Jleur souhaite que du mal. Genre une gastro à vie tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahah trop de violence ! Je n'ai eu que des mauvais retours sur le molitor depuis hier, donc en effet, le retour de karma est proche. Mais merci pour ton soutien :)

      Supprimer
  22. Cela fait un bout de temps que je souhaitais découvrir cet hôtel mais ton article confirme tout haut les échos que j'en ai eus. (Au passage tes gifs sont magiques et la photo des 3 frites m'a achevée ahah. ^^)
    J'ai l'impression que cet hôtel restaurant est un endroit prétentieux et m'as-tu-vu au possible. Au final tu payes une blinde pour un service plus que moyen voir mauvais. Et dans un 5*, le service doit être irréprochable, point barre. C'est vraiment dommage car la piscine est sublime ! Mais cela ne fait pas tout. Merci de ton avis honnête qui change de ce que l'on peut lire sur la blogo ;)

    RépondreSupprimer
  23. Et bien ça ne donne pas envie de découvrir l'hôtel. Déjà je trouvais l'entrée de la piscine hors de prix, là tu m'as convaincue de ne JAMAIS y mettre un orteil ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Je pense que l'orni va nous faire une dépression la...
    Elle qui se disait blogueuse culinaire.... elle explose son nb de coms sur son premier article "non culinaire"...
    j'ai envie de crier.... "LET L'ORNI ALONE" :)

    Sinon ben c'est bizarre... mais c'est exactement l'image que je me faisait de ce genre d'établissement...
    J'ai envie de citer un grand auteur, pour amener un peu de culture en ces lieux:
    "Quand on a pas les moyens d'être riche... on joue pas au loto"
    ;)

    RépondreSupprimer
  25. J'ai toujours pensé qu'on ne mesurait pas le luxe au nombre d'étoiles ou au prestige d'un blason, mais avant tout à la qualité du service proposé, à l'accueil, au sourire et à al disponibilité du personnel, censé être là pour te faire passer un séjour inoubliable. Le vrai luxe dans un hôtel, ceux sont les gens qui le font vivre. Je serai le patron du Molitor, je commencerai par péter ma gueulante contre son escouade de trous du cul !

    RépondreSupprimer
  26. 3 frites ? c'est un signe manifeste de foutage de gueule. Avec un peu de chance, votre blog est bien référencé par Gougueule et vous leur rendez la monnaie de leurs 3 frites. Pas de fumée sans feu.

    RépondreSupprimer
  27. Je découvre votre blog (auquel je vais de suite m'abonner), je n'ai pas cessé de rire en lisant cette chronique. Et je n'ai envie que de rajouter une chose: et si on leur mettait un petit pull marine et qu'on les plongeait tous au fond de cette p... de piscine, ce serait pas mal non? Et on y balancerait aussi les 9 frites qu'ils ont vendu ce soir-là!!!

    RépondreSupprimer
  28. Je ris toute seule :D (c'est de ta faute aussi, vu la façon dont tu présentes les choses!)
    Et je crois que je ne me suis pas remise de la photo des trois frites!
    Bref, je crois que dans ce genre d'hôtels, ils ne sont pas habitués à recevoir ce type de critiques puisque pour la clientèle, 30 euros pour un burger, c'est une misère... Donc l'attente n'est pas la même!

    RépondreSupprimer
  29. Merci, vraiment, ça fait longtemps que je n'avais pas autant ri ! Et pourtant, je teste pas mal de restos et d'hôtels pour mon blog, mais je n'ai jamais connu un tel fiasco. Enfin, en prenant tout au dixième degré, je suis sure que vous avez quand même passé un bon moment tous les 3 et que vous vous en souviendrez longtemps (l'objectif est atteint, à ce niveau là). Sans faire de généralités, j'ai souvent été déçue par les restos d'hotels qui se reposent sur leurs lauriers. Et qui pratiquent des tarifs ridiculement élevés, proportionnels au prix de la chambre !! Va savoir pourquoi les petits déjeuners sont souvent mieux réussi (pas le même chef ??).

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer