Poulet Paillard mariné au citron

12:20 Ornithorynque Chafouin 9 Comments

Je ne connaissais pas du tout, y'a rien qu'une semaine, le "poulet paillard". Et d'ailleurs, j'ai toujours pas réellement d'explication sur l'appellation. A part que c'est pas "paillard" dans le sens grivois, vu que mon poulet n'a rien d'érotique. Il est juste tout aplati.
Mais au fond, on s'en fout. Donc le poulet paillard, concrètement c'est une escalope de poulet qu'on a bien maltraitée pour qu'elle soit bien fine, puis qu'on a mariné et saisi, soit sur une plancha, soit sur une sauteuse striée en fonte.

Et ça change quoi, tu me diras ? Ben une escalope bien fine, bien marinée, avec un effort proche de zéro. Donc je valide.

Je te donne les ingrédients toussuite, mais prépare toi, il te faudra aussi du matos:

Pour deux personnes:

- 2 escalopes de poulet
- 1/2 jus de citron
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- un peu de persil, une gousse d'ail, du sel et du poivre.



Je disais donc... Qu'il faut un tout petit peu d'équipement. D'abord il te faut un attendrisseur à viande que tu aperçois ci-dessous:


C'est pas un achat inutile (et non c'est pas un plug). Tu pourras t'en resservir pour faire des paupiettes, par exemple. Tu peux aussi tabasser ta viande à coup de rouleau à pâtisserie, ça marche. Mais t'auras pas les ptits picots de l'attendrisseur qui se révèlent très utiles pour bien mariner ton truc.

Donc, armé(e) de ton attendrisseur ou de ton rouleau, tu aplatis ton escalope bien bien fine. Tu vois sur la photo au dessus une sorte d'avant/après bien pratique pour savoir quand t'arrêter histoire que tu te retrouves pas non plus avec un poulet haché.

Une fois que ta pauvre volaille est attendrie, tu prépares la marinade avec le demi jus de citron, la cuillère d'huile d'olive, un peu de sel et de poivre, les herbes et la gousse d'ail coupée en petits morceaux. Et tu laisses mariner, au moins 30 minutes.


Ensuite, matos n°2: il te faut, dans l'idéal, une sauteuse striée en fonte. C'est vraiment bieng. Tu saisis bien la viande/la volaille, y'a pas besoin d'ajouter du gras et t'as le petit goût de grillé qui va avec <3

Mais du coup, ça coûte un peu cher (faut compter bien 50€ pour une poêle en fonte correcte). Si t'as pas envie d'investir, j'exclus pas qu'on puisse faire revenir les escalopes dans une poêle. Si t'as un barbecue là c'est banco.


Bref, il te reste plus qu'à saisir les escalopes sur une poêle bien bien chaude, jusqu'à ce qu'elles prennent un belle couleur dorée.

Moi j'ai servi avec des frites parce que les frites, c'est la vie. Mais t'as le droit de faire genre, des légumes, si tu veux.


Adios bitchachos.

9 commentaires:

KARTOFFELSALAT*

06:00 Ornithorynque Chafouin 3 Comments



*Quand j'écris Allemand, j'ai envie de l'écrire en majuscule, pas toi ? 
La kartoffesalat, cer koa ? C'est une salade de pommes de terre, tout simplement. Mais c'est merveilleusement bon. C'est genre dans mon top 10 de mes plats préférés alors qu'il y a même pas de bacon dedans, c'est dire. 
Salade + patate, tu te doutes que c'est ni compliqué ni cher. Cadeau bonux: ça se conserve hyper longtemps et plus c'est vieux plus c'est bon.

Pour 4 personnes:
- 600g de pommes de terre (choisis celle où y'a écrit "pour salade" dessus histoire qu'elles tombent pas en lambeaux. Si tu sais pas ce que c'est une pomme de terre à salade et que rien n'est écrit, tu peux prendre des roseval. C'est facile, c'est les roses)
- 250ml d'eau + 1/2 bouillon cube à dissoudre dedans
- 1 oignon rouge
- 1 cuillère à soupe rase de sucre
- 1 bonne cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe (t'as vu les subtilités dans mon dosage ou pas?) de vinaigre de vin
- des cornichons: plein. Moi je prends des aigres-doux parce que j'ai une passion pour les cornichons aigres-doux. Si tu fais partie de ces gens qui ôtent le cornichon du macdo, prends des normaux. Juste tu vas un peu t'emmerder à les découper mais bon c'est ta vie)
- un peu de persil, mais ça marche aussi avec de la ciboulette


On commence par éplucher les patates et les faire cuire dans l'eau bouillante, une vingtaine de minutes. Tu égouttes et tu laisses de côté. 

Tu découpes l'oignon rouge et les cornich' en morceaux, tu laisses aussi de côté. 

Tu prépares la sauce: dans un bol tu mélanges le sucre, l'huile et le vinaigre. Oui c'est chelou le sucre, mais c'est - en partie- grâce à ça que c'est bon. Et tu dilues avec le bouillon. 

Tu verses le tout sur tout les ingrédients que tu avais précieusement mis de côté, tu rajoutes les herbes ciselées, et voilà, t'as ta KARTOFFELSALAT.


Attassion! Faut pas manger toussuite. C'est dommage, faut attendre un peu, en laissant au frais, une petite demi heure pour que la pomme de terre s'imbibe bien de la sauce. Et comme je le disais plus haut, le lendemain c'est encore plus fou. 

Si tout ça te semble un peu trop vegan, rajoute donc de la saucisse fumé coupée en morceaux. Ou de l'oeuf dur. <3

Adios bitchachos. 

3 commentaires:

Easy pâtes de fruits

09:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments


Un peu comme la guimauve, je pensais que les pâtes de fruits, c'était IMPOSSIBLE à faire. En vrai, y'a rien du tout de compliqué, c'est carrément plus facile que la guimauve. 
Le plus difficile, c'est finalement d'écrire cet article. 

Pour environ 800g de pâtes de fruits: 
-500g de fruits mixés
- 650g de sucre + environ 200g pour enrober
- 3 sachets d'Alsa Vitpris (au rayon sucre vers là où y'a le sucre pour confiture)


On commence par préparer les fruits. Moi j'ai utilisé les oranges des orangettes que j'ai passé à l'extracteur. Si t'as pas d'extracteur, je te jugerai pas, tu peux aussi bien le faire avec du jus d'orange. Ou n'importe quel fruit mixé. Genre de la framboise.


On met la purée de fruits dans une casserole. Dans un saladier, on verse les 3 sachets de vitpris auxquels on ajoute 2 cuillères à soupe de sucre et on mélange. 
On rajoute le vitpris dans les fruits, avec les 650g de sucre et on laisse sur feu doux, en remuant tranquillement jusqu'à ce que les grains de sucre soient bien fondus. Quand c'est le cas, on augmente le feu et on porte à ébullition pendant 5 bonnes minutes. 

Là il te reste plus qu'à verser la préparation dans un moule genre à brownie, préalablement chemisé avec du papier sulfurisé. 


On laisse refroidir le tout à température ambiante pendant au moins 4h. Moi j'ai laissé toute la nuit. Le lendemain, il ne reste plus qu'à découper en carrés et à tout rouler dans le sucre. 


Adios bitchachos.


2 commentaires:

A Fluffy New Year: Lorni s'attaque à la guimauve (et galère un peu)

07:00 Ornithorynque Chafouin 2 Comments


Ça faisait très longtemps que je voulais tenter de faire de la guimauve mais j'étais un peu effrayée par la technicité du machin. Genre faut du GLUCOSE et vérifier la température du sirop, des trucs qui me semblent tout à fait insurmontables. 
En vrai, le glucose, je suis tombée dessus à mon super U (au rayon pâtisserie) et il parait même qu'on en trouve en pharmacie. Quant à l'histoire de la température, y'a eu des péripéties, je vous le cache pas. 
De la même façon, je te recommande pas de te lancer dans la guimauve si tu n'as pas de robot ou si t'es seul(e), ça peut s'avérer tricky. Pareil si ta cuisine est neuve. Ou tes cheveux et tes vêtements, c'est crado j'en ai foutu partout (mais je suis moyen propre). 
Bref, si tout ça ne t'a pas découragé sache que c'est pas si compliqué et que c'était plutôt réussi...au goût. L'aspect était moyen bof, pas aussi lisse que j'aurais voulu, mais c'est uniquement par manque de temps, j'ai du démouler la guimauve un peu trop tôt rapport que c'était pour noël et que je m'y suis prise trop tard. A tous les coups, tu feras mieux que moi. 

D'abord au niveau du matos, il te faudra:
- un robot avec un fouet ou au moins un fouet électrique et une petite main pour t'aider,
- un moule rectangulaire de 35x25cm ou deux moules rectangulaires à brownie
- un chinois
- au mieux, un thermomètre mais tu verras qu'on peut survivre sans.

Au niveau des ingrédients c'est environ que du sucre:
- 500g de sucre 
- 50g de glucose (en sirop pour ma part)
- 5 blancs d'oeuf
- 8 feuilles de gélatine
- du sucre glace et de la maïzena en part égale (environ 70g de chaque)
- si tu veux de la guimauve de couleur, il te faudra forcément... Du colorant. Si tu veux y ajouter un goût, il faut 6cl de ce que tu veux. Du sirop, de la fleur d'oranger, du coulis de framboise etc. Perso je les avais fait nature. 


On commence par faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l'eau froide.
Là tu peux commencer à monter tes blancs en neige. D'où l'utilité du robot qui le fait tout seul, parce qu'en même temps, il faut commencer le sirop. 

Dans une casserole, verse les 500g de sucre, le glucose et 15cl d'eau. On met tout ça sur feu fort pour avoir un gros bouillon. Là il faut que le sirop atteigne 130°. J'ai donc gentiment posé mon thermomètre dans la casserole et j'ai attendu comme une couille devant ma casserole. Et à 120°, le thermomètre a mourru. LOL. Donc j'ai fait au pif par rapport à la texture. En gros, il faut compter 8 minutes à compter d'une grosse ébullition, qu'on maintient peu que peu (oui ça se dit). En fin de cuisson, teste le sirop: prends en un peu verse le genre sur une assiette, si c'est tout liquide ça va pas. Si c'est collant et que ça reste en place, c'est bon. Attention à ne pas trop le cuire non plus, hein.


Là deux solutions: soit tu parfumes soit tu parfumes pas. Si tu ne parfumes pas tu peux mettre la gélatine direct dans le sirop et mélanger un peu sur feu doux pour que ça fonde (environ 3 secondes). 

Si tu parfumes tu prends ton sirop (ou quoi que ce soit) et tu le chauffes 20sec au micro ondes et tu fais fondre la gélatine dedans. 

Retourne à tes oeufs qui sont donc bien montés en neige. Tu remets le fouet en marche et tu verses d'abord le sirop, puis le parfum, sur les oeufs en continuant à battre. Là encore, c'est mieux avec un robot puisqu'il faut continuer à battre jusqu'à ce que le mélange soit à peu près refroidi. Dans toutes les recettes j'ai vu qu'il fallait battre jusqu'à parfait refroidissement moi j'ai pas eu la patience et c'était pas plus mal parce qu'au bout d'un moment ça devient compliqué à manipuler. 


Donc quand c'est tiédasse, tu verses dans le plat rectangulaire choisi, préalablement légèrement huilé et au fond duquel tu auras saupoudré la moitié du mélange sucre glace - maïzena passé au chinois. 

Maintenant reste plus qu'à attendre. Au bout de 12h c'est manipulable. Mais comme tu le vois sur les photos, mes découpes ne sont pas très nettes. Il vaut mieux attendre au moins 20 à 24h pour démouler, je pense. 

Juste avant la découpe, il faut aussi penser à saupoudrer le reste du mélange sucre glace-maïzena. 

Et voilà. Et bonne année, aussi.

2 commentaires: