Comment limiter les effets secondaires du port du masque sur notre peau ?

Pour éviter la propagation du coronavirus, le port du masque est l’un des gestes barrières adoptés. Que ce soit en tissu ou en papier, cet accessoire peut entrainer des effets secondaires dermatologiques. A force de le porter presque en permanence, la peau du visage risque de montrer de nombreux signes d’intolérance. Que faire pour limiter les dégâts et supporter parfaitement cet équipement important ? La réponse dans ce guide.

Les effets indésirables du port de masque

Depuis l’apparition du coronavirus, bon nombre de pays envahis par la pandémie ont instauré des règles pour empêcher sa diffusion. Parmi celles-ci, on peut citer la distanciation, le lavage fréquent des mains avec du savon ou du gel hydro-alcoolique, le confinement, ou encore le port du masque. Néanmoins, en mettant ce dernier des heures à longueur de journée, plusieurs personnes constatent des effets indésirables. Les manifestations sont très diversifiées.

La gêne respiratoire

Le port permanent du masque entraine de la gêne respiratoire. En plus, si vous souffrez déjà des maladies liées à l’insuffisance respiratoire, telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive le problème va se compliquer. C’en est de même pour les personnes qui présentent le syndrome d’hyperventilation. Il vaut mieux rester à cet effet confiné.

Les problèmes dermatologiques

Pour la plupart d’entre nous, la peau du visage n’est pas très habituée à être couvert. Pourtant avec le masque obligatoire, elle reste tout le temps confinée. D’où l’apparition de quelques désagréments et imperfections : rougeurs, irritations, acnés, sècheresses cutanées ou encore démangeaisons. Surtout quand il fait chaud, vous risquez de transpirez sous le masque. L’humidité et la chaleur s’accumuler pour favoriser par la suite les boutons de chaleur.

Des tâches de rougeur apparaissent en haut des pommettes ou sur les arêtes du nez. Les acnés, la dermite séborrhéique et encore la rosacée peuvent s’accroitre. A cela s’ajoute la chaleur humide engendrée par la respiration, un environnement très propice pour la prolifération bactérienne. Sans parler des effets des élastiques derrière les oreilles.

Conseils et astuces pour limiter les effets secondaires du port du masque

Pour minimiser ces effets secondaires dermatologiques, il est nécessaire de prendre certaines mesures et adopter certains gestes.

Bien choisir le masque

En premier lieu, le choix du type de masque est primordial. Il vaut mieux chercher des modèles qui répondent parfaitement aux normes de protection. Privilégiez à ce titre les masques en coton, favorables pour les peaux réactives et sensibles. Optez pour un nouage à l’arrière du crâne ou un masque tout en tissu au cas où vous ne supportez pas les élastiques.

Aérer la peau du visage

Le masque doit être changé toutes les quatre heures environ. Il faut en profiter pour aérer la peau du visage. En période de canicule, rafraichissez la couche épidermique en la vaporisant avec un peu d’eau thermale. Laissez sécher correctement avant de remettre un nouveau masque.

Les produits à appliquer

Pour ceux qui tolèrent mal le port du masque, il faut prévoir certains produits de soin dermo-cosmétique. C’est plus favorable pour prévenir les effets secondaires sur la peau. Vous devez mieux protéger la couche épidermique pour qu’elle ne réagisse pas à ces contraintes. Entre autres, appliquez des crèmes barrières, hydratantes et adoucissantes, suivant le type de la peau pour éviter les rougeurs et les irritations. En cas de lésion, utilisez une crème réparatrice ou cicatrisante.

Le port du masque engendre des effets non souhaitables sur la peau. Adoptez une routine quotidienne adaptée pour éviter un quelconque problème.

Laisser un commentaire